logo_guide-auto Se promener en Smart tient davantage du mode de vie que du moyen de transport. L’idée d’une Smart entièrement électrique va de pair avec sa vocation urbaine. Mieux, ce type de motorisation aussi propre que silencieux lui sied à merveille.

Pour la nouvelle génération de sa Smart électrique, 
Mercedes-Benz en est arrivée à peu près aux mêmes conclusions que General Motors avec la Chevrolet Volt il y a une dizaine d’années. En effet, selon les recherches de Mercedes, l’Européen moyen parcourt environ 35 km par jour, deux ou trois jours par semaine. Les distances étant plus importantes – et le mode de vie différent – du côté de la contrée au président excentrique, on parle de 65 km par jour, quatre jours par semaine.
D’où une batterie de 17,6 kWh, procurant une autonomie d’environ 160 km à la nouvelle Smart fortwo electric drive 2017. Ainsi, la petit voiture remplit parfaitement son rôle de citadine tout en ne consommant que quelques kWh.

En la brachant sur une prise domestique de 12 volts, il faudra approximativement 16,5 heures pour recharger la batterie. Avec une borne de 240 volts, comptez environ 3 heures pour une recharge complète. Le moteur électrique, refroidi à l’air, fait 60 kW ou 81 chevaux pour un couple de 118 livres-pied.

Pour ce qui est de la conduite, c’est un peu comme l’esthétique… bien peu de différences. Le bruit, somme toute envahissant, du moteur à essence fait place à un «silence électrique»: il n’y a que le bruit des pneus sur le bitume, celui, faible, du vent, le «silement» du moteur électrique et le son du climatiseur qui tiennent compagnie au conducteur. Comme on peut s’y attendre d’un engin électrique, les accélérations sont vives. Dans les faits, le 0-100 km/h, selon Smart, est l’affaire de 11,5 secondes, ce qui est bien, mais pas extraordinaire.

Contrairement à la génération précédente de la Smart électrique, la suspension procure un très bon niveau de confort. Du moins sur les routes en parfait état de la Floride, où nous en avons fait l’essai. La direction, de son côté, m’a semblé un peu moins vive que celle de la version à essence, mais le rayon de braquage est toujours aussi court et amusant.

La Smart fortwo electric drive débarquera chez les concessionnaires au printemps 2017. Si les prix ne sont pas encore connus, nous savons déjà que seule la version Passion sera offerte. Le coupé et le cabriolet auront droit à la motorisation 
ionisée.

Fiche d’appréciation

  • Consommation: 5/5
 – En réalité, il faudrait mettre quelque chose comme 
4,8 ou 4,9 étoiles sur 5. Après tout, une voiture 
électrique consomme. Des ions, certes, mais elle consomme!
  • Conduite: 4/5
 – Franchement, je ne m’attendais pas à être
aussi impressionné.
  • Performances: 3,5/5 – 
Rien pour enflammer les réseaux sociaux.
  • Multimédia: 3,5/5 – 
Tout ce qu’une voiture moderne et électrique doit avoir est là.
  • Confort: 4/5
 – Étonnant, compte tenu de l’empattement et de la génération précédente.
  • Note générale: 4/5 – 
Si vous habitez en ville, pourquoi pas?

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!