Ford Le Raptor est le véhicule parfait pour votre petite famille.

Le premier F-150 SVT Raptor a connu un succès monstre dès son lancement, en 2011.

Ce deuxième Raptor est construit sur la plateforme actuelle du F-150, carrosserie en aluminium incluse. Il est plus léger que son prédécesseur même s’il est plus puissant, mieux équipé et doté de surcroît d’une suspension, d’une boîte de vitesses et d’un rouage à quatre roues motrices sérieusement améliorés.

Le nouveau Raptor est produit en deux versions. Le SuperCab à deux portières et cabine allongée affiche un prix de base de 67 899 $, et les enchères pour le SuperCrew à quatre portières et cabine complète débutent à 69 899 $. Si vous trouvez la facture salée, songez seulement que le premier Raptor conservait jusqu’à 87 % de sa valeur après deux ans, ce qui est phénoménal.

Dans le dédale fantastique de routes étroites qui entourent le Hell Creek Ranch de Pinckney, au Michigan, la pluie rendait la conduite encore plus intéressante et révélatrice. Avec sa carrosserie d’aluminium plus carrée, sa grande calandre noire et ses pneus géants, le Raptor dévorait les rubans de terre, de gravier ou d’asphalte comme un ogre affamé, sans jamais perdre son aplomb. Plutôt le contraire.

Dans les virages que j’enchaînais en jouant tranquillement du volant et de l’accélérateur, j’ai vraiment eu l’impression d’être aux commandes d’un de ces fabuleux Trophy Trucks qui dominent les courses dans les déserts. En beaucoup, beaucoup plus raffiné. En bref : il est capable d’en prendre. En masse.

Sous le capot du nouveau Raptor se cache un V6 EcoBoost à double turbo de deuxième génération. Ce groupe de 3,5 litres libère 450 chevaux et un couple de 510 lb-pi, des gains substantiels par rapport au V8 atmosphérique de 6,2 litres qui propulsait le premier rejeton de la lignée Raptor. Le nouveau moteur n’a certainement pas le rugissement de l’ancien en pleine accélération, mais son grognement fait quand même plaisir à entendre.

Tout ça avec la promesse d’une consommation réduite de 23 % grâce à l’alimentation par injection à la fois directe et indirecte, mais également à une nouvelle boîte de vitesses automatique à 10 rapports.

Le nouveau Ford F-150 Raptor 2017 profite d’une version évoluée du système Terrain Management de son prédécesseur. Il permet de choisir facilement parmi six modes de conduite qui comportent chacun des réglages particuliers de l’accélérateur, de la direction, de la boîte de vitesses et du rouage à quatre roues motrices en fonction des conditions.

Le nouveau F-150 Raptor est une machine de performance tout-terrain et toutes saisons merveilleusement amusante à conduire, mais c’est également une grande camionnette pratique, confortable et spacieuse pour quatre adultes, et un cinquième à l’occasion. Autant d’excellents arguments pour convaincre votre douce moitié que le Raptor est le véhicule parfait pour votre petite famille.

Fiche d’appréciation
•    Consommation : 2,5/5 – Quand même mieux que la première génération du Raptor.
•    Conduite : 5/5 – Il n’y a carrément rien comme le Raptor, peu importe la route ou le terrain.
•    Performances : 4/5 – Avec un V6 biturbo de 450 chevaux, ça déménage sérieusement.
•    Multimédia : 4/5 – Un bon écran et un régiment de boutons.
•    Confort : 4/5 – Qualité de roulement étonnante, quelle que soit la surface.
•    Note générale : 4,5/5 – La reine incontestée des camionnettes de performance.

Aussi dans Automobile :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!