logo_guide-auto L’Impreza de Subaru est reconnue, à juste titre, comme une voiture pratique, fiable et capable d’affronter les rigueurs de notre climat grâce à son rouage intégral 
à prise constante.

Avec l’Impreza 2017, Subaru veut montrer que la marque a progressé sur le plan du dynamisme, du confort et de la sécurité, tout en conservant les caractéristiques qui ont fait sa réputation, soit la fiabilité et la valeur de revente.

Selon les ingénieurs de Subaru, l’architecture de l’Impreza 2017 est nouvelle à 95%. Le véhicule comporte des éléments structurels conçus pour améliorer la rigidité en torsion du châssis de 70% par rapport au modèle précédent ainsi que la protection accordée aux passagers en cas d’impact.

Au volant de l’Impreza 
sur les routes sinueuses de l’arrière-pays entre Monterrey et Paso Robles, on sent tout de suite que la nouvelle architecture a une incidence directe sur le comportement routier et le dynamisme. Soulignons que le rapport de la direction est identique à celui de la BRZ, soit de 13.0: 1, et que l’Impreza s’inscrit en virage avec beaucoup de rapidité et de précision.

Fort de 152 chevaux et d’un couple de 145 lb-pi,
le moteur à quatre 
cylindres atmosphérique de 
2,0 litres prend vie avec ce grondement typique des moteurs de type «boxer» de la marque. Sur la route, la puissance est parfois un peu juste, mais la boîte CVT fait du bon boulot pour aider l’Impreza à maintenir le rythme. Côté consommation, notre moyenne observée au volant d’une berline et d’une cinq portes Sport-tech, toutes deux équipées de série de l’automatique CVT, s’est chiffrée à 
9,0 litres aux 100 kilomètres. Une boîte manuelle est également au programme, mais elle ne compte que cinq rapports, ce qui est carrément décevant.

Grâce à la nouvelle architecture de la Subaru Impreza 2017, le volume d’espace de l’habitacle est bonifié par rapport à l’ancien modèle. L’espace de chargement du modèle à cinq portes est de 589 litres avec les dossiers des sièges arrière en place et de 
1566 litres une fois ces dossiers rabaissés. On note également que l’ouverture du hayon est plus large, ce qui facilite le chargement.
La qualité des matériaux utilisés dans l’habitacle et celle de la finition intérieure ont fait un pas de géant. On a adopté un système multimédia efficace conçu par l’équipementier Harman, avec écran couleur tactile de 6,5 ou de 
8,0 po selon les versions.

Déclinée en variantes berline et cinq portes, la gamme Impreza présente une échelle de prix qui varie de 19 995$ à 30 995$. Somme toute, l’Impreza de cinquième génération permet à la marque de rattraper le temps perdu en offrant un bon degré de raffinement, qui était largement absent sur le modèle précédent, ainsi qu’un dynamisme bonifié.

Fiche d’appréciation

  • Consommation : 3,5/5
 – Les cotes officielles sont
très favorables et permettent à l’Impreza de se classer en milieu de peloton dans sa catégorie. Cependant, notre moyenne observée a été de 9,0 litres aux 100 km.
  • Conduite : 4/5
 – La nouvelle structure, beaucoup plus rigide, et la direction plus rapide bonifient grandement le dynamisme.
  • Performances : 3/5
 – Correctes, sans plus.
  • Multimédia : 4/5 – 
Enfin! Nouveau système Harman avec écran tactile couleur de 6,5 ou de 
8,0 po. Connectivité Apple CarPlay et Android Auto de série sur toutes les déclinaisons.
  • Confort : 4/5
 – Plus spacieuse et mieux équipée que l’ancien modèle. L’insonorisation, bien qu’améliorée, fait un peu défaut sur certains types de revêtements.
  • Note générale : 4/5
 – L’Impreza de cinquième génération est largement améliorée par rapport au modèle précédent.

Aussi dans Automobile :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!