logo_guide-auto Non, ce n’est pas ce que vous pensez. 
Ce n’est pas la voiture la plus écologique 
de l’année.

Ce vert, surnommé par 
Mercedes-AMG le «AMG Green Hell Magno» se veut un hommage à l’Enfer vert, cette célèbre portion nord du Nürburgring. D’ailleurs, la haute direction d’AMG était fière de dévoiler le chiffre magique de 7:10:92 en guise de record de piste sur le mythique circuit allemand.

Cette version R de la GT offre d’autres coloris comme le jaune, le rouge ou le bleu éclatant. Mais ce n’est pas la couleur de sa robe qui retient notre attention. C’est plutôt ce qu’elle a dans le ventre. À ce chapitre, elle reprend le même V8 biturbo de 4,0 litres, mais cette fois-ci pour 577 chevaux au lieu des 456 du modèle d’entrée et des 503 de la version S. Le tout s’accompagne de la boîte à double embrayage à sept rapports revue par les ingénieurs d’AMG. L’ensemble permet d’ailleurs de franchir la zone des 100 km/h en moins de 
3,6 secondes, selon les dires du constructeur.

Afin de faciliter les passages en virage serré, cette déclinaison de la GT propose une direction active des roues arrière. Ce système permet aux roues arrière de tourner dans la direction opposée à celle des roues avant pour une meilleure agilité. Au-dessus de 100 km/h, les roues arrière prennent la même direction que les roues avant pour une plus grande stabilité. Notez que le maximum de l’angle de chasse est de 1,5 degré.

La suspension à ressorts hélicoïdaux est réglable à la guise de son propriétaire. Finalement, vous pouvez compter sur un becquet avant ajustable selon la vitesse atteinte. En ouverture maximum, le flux d’air vient coller la voiture au bitume tel un effet de sol.

En apparence, cette AMG GT R est différente sous plusieurs aspects. Les passages de roue sont plus larges et mieux galbés. La bête est équipée de freins surdimensionnés Brembo et de pneus Michelin Pilot Sport Cup de 19 et 20 po montés sur des roues stylisées exclusives. À l’arrière, le diffuseur est beaucoup plus imposant, tandis que les échappements sont logés derrière, sauf pour la troisième sortie, qui se situe au centre de l’ensemble.

À l’intérieur, cette GT présente des sièges enveloppants Performance AMG recouverts de cuir nappa et de microfibres Dinamica. Les ceintures jaunes sont bien visibles, tandis qu’une option appelée Nuit intérieure est offerte avec des accents noirs lustrés sur les palettes montées au volant, le volant et le bas des portières.

Pour le moment, pas de prix à se mettre sous la dent. Si on se base sur les 150 700$ demandés pour la GT S et compte tenu des ajouts technologiques de cette version R, on peut facilement évaluer cette version aux alentours de 200 000$.

Fiche d’appréciation
•    Consommation: 4/5 – 
Compte tenu de toute la puissance offerte, la consommation demeure raisonnable.
•    Conduite: 4,5/5 – 
Sur la route, la conduite deviendra rapidement 
frustrante en raison des limites de vitesse, mais sur la piste, c’est un véritable délice.
•    Performances: 4,5/5 – 
Cette GT R va donner du fil à retordre à la majorité de ses concurrentes, particulièrement à la 911 GT3.
•    Multimédia: 4/5 – 
Comme le reste de la gamme Mercedes-Benz.
•    Confort: 3,5/5
 – Compte tenu de son caractère incisif, sa suspension demeure plus que sèche. Alors, 
attention aux dos sensibles!
•    Note générale: 4,5/5 – 
Cette AMG GT R est une bête de race. Elle peut maintenant affronter les plus irrésistibles membres de ce groupe sélect.

Aussi dans Automobile :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!