Collaboration spéciale La nouvelle GTI a pris un peu d’embonpoint, mais elle conserve sa maniabilité et offre toujours le même plaisir de conduite, écrit notre chroniqueur.

Auto GoLa VW GTI est une icône, une vérita­ble légende dans son créneau. Elle est de celle qu’on n’oublie pas quand on la conduit, et qui nous rappelle sans cesse ce que signifie l’expression plaisir de conduire.

Cette petite bombe est amusante, plaisante et profite d’une direction exceptionnelle. Rien de moins. Ajoutons cependant que l’emploi du terme «bombe» est peut-être légèrement abusif. Avec ses 210 chevaux, livrés grâce à un moteur turbo de 2,0 L, elle fait un peu pâle figure auprès des autres voitures sportives qui additionnent les chevaux comme un mauvais conducteur les contraventions.

Ne vous fiez toutefois pas aux apparences et aux nombres, souvent trompeurs. Les chevaux sont moins nombreux, mais tellement faciles à maîtriser que la petite voiture se conduit du bout des doigts. Et comme c’est souvent le cas chez Volkswagen, elle se déplace en procurant une sensation de conduite unique. La nouvelle génération a pris un peu d’embonpoint et donne de prime abord une impression de lourdeur, mais elle conserve sa maniabilité et offre toujours le même plaisir de conduite.

Il faut dire que la boîte manuelle à six rapports permet des changements rapides et faciles, que l’embrayage est réglé pour être plaisant, et que la direction est sans conteste d’une grande précision.

Quant à ceux qui craindraient l’apparition d’effet de couple dans le volant – cette désagréable sensation dans le volant qui donne l’impression que la voiture veut prendre une autre direction que celle qu’on souhaite sous l’effet de la puissance – est contrôlée par la présence d’un différentiel autobloquant XDS+ monté à l’avant Tout se maintient alors sous contrôle, sans mauvaises sensations.

Malgré ses prétentions sportives, prétentions à la hauteur desquelles elle sait se montrer faut-il le rappeler, la VW Golf GTI offre quand même un remarquable confor, et suffisamment d’espace pour une voiture de sa catégorie.

Physiquement, précisons que la GTI présente des pare-chocs plus agressifs que sa version plus régulière, et se reconnaît au premier coup d’œil avec ses jantes uniques, et tellement spectaculaires. Mais elle ne renie pas pour autant son appartenance à la famille et affiche clairement une calandre proche de celle de la Golf plus traditionnelle. Les connaisseurs, cependant, vous regarderont conduire avec délice et un sourire de satisfaction quand vous passerez devant eux.

La VW Golf GTI n’est pas spectaculaire de prime abord, ni même quand on la conduit. Mais derrière son volant, le plaisir est tel qu’il est difficile de ne pas sourire.

***
Forces

  • Moteur dynamique
  • Suspensions agréables
  • Direction amusante

Faiblesses

  • Prix d’achat
  • Ergonomie
  • Essence super obligatoire

Fiche technique

  • Moteur : 2,0 L L4 turbo
  • Puissance : 210 chevaux
  • Entraînement : traction
  • Suspension : indépendante
  • Transmission : manuelle à 6 rapports
  • Consommation (L/100 km) : ville : 9,4 – autoroute : 6,9
  • Prix : à partir de 32 895$

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!