À l’automne, de nombreuses personnes se tournent vers la mise en conserve à la maison pour préserver des aliments saisonniers à consommer ultérieurement. Pour certains, il s’agit d’une tradition, pour d’autres, un moyen d’adopter des pratiques plus écologiques et de sauver quelques sous.

L’Agence de la santé publique du Canada tient à rappeler à la population que les mises en conserve ou en bouteille peuvent causer le botulisme si elles ne sont pas préparées de façon adéquate.

Il s’agit d’une maladie grave qui peut parfois être fatale, causée par une bactérie qui se développe dans un milieu humide sans oxygène; la mise en conserve inadéquate offre donc les conditions idéales pour permettre aux bactéries de se multiplier, selon l’Agence de la santé.

Voici donc quelques-uns de ses conseils…

Méthodes de préparation
Les aliments que l’on met en conserves sont divisés en deux catégories chacune ayant sa propre méthode de préparation, soit les aliments très acides et les aliments peu acides.

Les aliments très acides comptent notamment les fruits, les confitures, gelées et marmelades, le beurre de fruits, les cornichons et la choucroute ainsi que les tomates auxquelles on a ajouté du jus de citron ou du vinaigre. Pour la mise en conserve de ces derniers, on aura besoin d’un traitement à l’eau bouillante.

Parmi les aliments peu acides, on retrouve la plupart des légumes frais à l’exception des tomates, la viande et volaille, les fruits de mer, poissons et mollusques, la soupe et le lait, ainsi que la sauce à spaghetti avec de la viande, des légumes et des tomates.

« Les préparations contenant des aliments très acides et peu acides, telles que la sauce à spaghetti avec de la viande, des légumes et des tomates, sont considérées comme des aliments peu acides. Pour ce qui est des aliments peu acides, les températures nécessaires ne peuvent être obtenues qu’à l’aide d’une marmite autoclave qui détruit les bactéries responsables du botulisme », indique-t-on sur le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

En bref…
– L’Agence conseille de suivre un cours ou de consulter des livres sur le sujet, si vous n’avez jamais mis d’aliments en conserve auparavant.

– Équipement nécessaire: des bocaux en verre, des couvercles métalliques, des anneaux métalliques, une marmite d’eau bouillante et une marmite autoclave.

– Il est important de bien se laver les mains et tous les outils utilisés pour la mise en conserve.

– Il ne faut jamais utiliser les vieux couvercles de conserve, même s’ils semblent en bon état.

– Il faut entreposer les conserves dans un endroit frais et sec et les étiqueter et dater.

– Pour une meilleure qualité, il faut consommer les aliments dans l’année suivant la mise en conserve.

Pour en savoir plus, visitez le site internet de l’Agence de la santé publique du Canada.

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!