Dans un petit local du quatrième étage de l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal s’entassent 150 ans d’histoire culinaire québécoise. Au tout nouveau Conservatoire culinaire du Québec, inauguré aujourd’hui, des livres de cuisine, des menus et des dépliants témoignent de la culture culinaire d’ici, qui mélange celles de la France, de l’Angleterre, des États-Unis et des Premières Nations.

Un projet de longue haleine
Depuis plusieurs années, la libraire Anne Fortin, propriétaire de la Librairie Gourmande du marché Jean-Talon, amasse les livres de cuisine usagés dans le but de faire un conservatoire. Parce que «si je ne le fais pas, dit-elle, qui le fera?» À force de parler de son projet autour d’elle et après avoir frappé à la porte des plusieurs organismes publics, elle a eu sa récompense : le Conservatoire culinaire du Québec verra le jour et sera ouvert à tout le monde, à son plus grand bonheur. «Ça me soulage que ce soit devenu public, explique-t-elle. [Cette collection] appartient à la société du Québec.» En effet, à travers ces livres de recettes, on peut lire toute l’histoire culinaire de la province, de 1840 – année de publication du premier ouvrage culinaire : La cuisinière canadienne – à 1990.

Le patrimoine au cœur d’une bâtisse historique
C’est à la suite d’une rencontre avec Anne Fortin que le directeur de la toute jeune École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, Mario Bilodeau, offre à la libraire d’installer le conservatoire dans un local vacant d’une belle bâtisse de style victorien construite en 1887,  sur le boulevard de Maisonneuve. «On veut protéger notre patrimoine, donne-t-il comme raison. Je pense que le meilleur endroit pour le conserver, c’est une école hôtelière.» Le directeur espère aussi que le conservatoire saura inspirer les professeurs et les élèves de l’école, qui «pourront explorer les tendances d’origine et les comparer à celles d’aujourd’hui».

Un lieu évolutif
Le conservatoire évoluera au gré des dons du public. Anne Fortin précise qu’on manque d’ouvrages publiés entre 1840 et 1900. Si vous souhaitez désencombrer votre sous-sol des boîtes de vieux livres de cuisine, vous pouvez appeler au (514) 350-8049, poste 6444.

1822, boul. de Maisonneuve Ouest (au 4e étage)
Le conservatoire sera ouvert du mardi au vendredi de 11h à 18h

Aussi dans Bouffe :

blog comments powered by Disqus