Collaboration spéciale Natacha Supplice Henry a récemment participé à l'émission Chopped, sur la chaîne américaine Food network.

La carrière de la créatrice de la poutine créole, Natacha Supplice Henry, ne cesse de grandir. Celle qui se décrit comme une ambassadrice de la nourriture créole se promène beaucoup aux États-Unis pour présenter ce qu’elle fait.

La chef cuisinière vient d’ailleurs de participer à l’émission Chopped, présentée sur la chaîne Food Network, aux États-Unis. Même si elle n’a pas remporté le prix de 10 000$ qu’elle souhaitait remettre à un organisme de charité, elle affirme être satisfaite de la performance qu’elle a offerte.

«Je suis très fière, surtout après avoir vu que je devais cuisiner du porc, chose que je ne mange pas. Le cuisiner était une bonne expérience pour moi», estime-t-elle.

À Miami, Philadelphie ou New York, de l’expérience, la femme, qui habite Repentigny, a pu en acquérir en présentant sa cuisine, dont sa fameuse poutine réinventée.

«Je voyage dans beaucoup de festivals. La nourriture haïtienne, les gens doivent la découvrir. Il n’y a pas beaucoup de restaurants du genre, plutôt des casse-croûtes. Je veux donner une chance aux gens de goûter», indique Mme Henry.

Si la chef repentignoise semble être si souvent de l’autre côté de la frontière, c’est que les offres sont plus rares au Québec.

Elle ne compte pas pour autant bouder la Belle province. Mme Henry compte se servir de la notoriété qu’elle se bâtit aux États-Unis pour pouvoir apparaitre dans les télévisions québécoises.

«Je crois que l’intérêt au Québec est là, mais peut-être que les gens ne me connaissent pas assez. Je pense que parfois les personnalités doivent se faire connaitre à l’extérieur de leur pays, avant de s’y faire reconnaitre», exprime-t-elle.

À long terme, la chef avoue aussi qu’elle aimerait piloter se propre émission culinaire où elle pourrait mettre en lumière la nourriture de son pays d’origine.

Elle est toutefois consciente que le milieu est très difficile à percer.

«Présentement, je fais des ateliers sur Periscope, je cuisine de chez moi. J’ai une base de fidèles et je veux aussi travailler plus fort sur ma page Youtube. Je suis aussi active sur les réseaux sociaux», souligne-t-elle.

Redonner à Haïti

Lucide quant à la chance qu’elle a dans sa carrière, Natacha Supplice Henry tient à redonner à sa communauté.

Cette dernière souhaite amasser des fonds pour les envoyer dans son pays d’origine avec l’organisme Fova International. Elle a notamment donné une activité à New York le 5 novembre, Sweating for Haïti, où elle invitait les gens à une séance d’entrainement en échange d’un don.

«Je ne veux pas rester sans rien faire. J’ai la chance d’être bénie et je dois partager avec les gens. C’est pourquoi j’ai lancé un GoFundme. J’essaie d’être la voix qui demande de l’aide pour aider le pays», soutient Mme Henry.

Aussi dans Bouffe :

blog comments powered by Disqus