David Szant Une version numérique, en français et en anglais, est aussi disponible à la bibliothèque de Westmount via des tables tactiles interactives.

David Szanto a fait un petit tour du monde, ces 18 derniers mois, pour voir comment les gens mangent ailleurs. Pour parler avec eux, cuisiner avec eux, les rencontrer, échanger. Pour le professeur montréalais de l’université des Sciences gastronomique, en Italie [NDLR: l’université fondée par l’organisme Slow Food en 2004], ces questions sont centrales, et ce sont ces histoires glanées à Séoul, Mexico, Édimbourg ou Singapour dont il parlera mercredi prochain au cours d’une conférence à la 
bibliothèque publique de Westmount intitulée Contes d’éco-gastronomie: tour du monde des habitudes alimentaires.

Mais qu’est-ce donc que cette éco-gastronomie dont il est question, ce concept au cœur des recherches de 
M. Szanto? «Alors que la gastronomie s’intéresse à tout ce qui entoure l’acte de manger, l’éco-gastronomie, explique-t-il, inclut plus d’activités et de pratiques, comme la photographie, la philosophie, la politique ou encore l’écologie. C’est prendre conscience du système entourant l’acte de manger.» En s’intéressant aux vendeurs de nourriture de rue à Mexico, à la barre Mars frite en Écosse et au kimchi en Corée du Sud, le professeur souhaite comprendre les systèmes dans lesquels s’inscrivent ces pratiques, et les comparer entre elles ou aux nôtres.

Et en nous narrant ces contes, il souhaite inspirer, comme lui-même a été inspiré par les gens rencontrés dans les 18 pays qu’il a parcourus.Dans nos vies, on oublie de porter attention à ce qu’on mange. C’est tellement facile quand on rentre dans un supermarché d’acheter simplement, sans penser aux liens, au fait qu’on fait partie d’un système, à l’impact de nos actes.»  –David Szanto, professeur

Le 25 janvier à 14h à la bibliothèque publique de Wesmount, au
 4574, rue Sherbrooke Ouest
(billet gratuit disponible sur place)
En anglais seulement
www.unisg.it/ecogastronomy

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!