Le plus récent budget présenté mardi par le ministre des Finances Carlos Leitão prévoit plusieurs mesures pour financer et soutenir l’industrie québécoise des boissons alcooliques.

Des spiritueux vendus à même la distillerie

Après les bières et les vins québécois, l’industrie de la distillation a fait des bonds de géant dans les dernières années. En 2010-2011, la Société des alcools du Québec (SAQ) ne comptait que huit spiritueux québécois sur ses tablettes, elle en a maintenant près d’une trentaine. Bientôt, les distillateurs pourront également vendre leurs produits vendus à la SAQ à même la distillerie.

Une aide pour les produits 100% québécois

Le Programme d’appui au positionnement des alcools québécois (PAPAQ) dans le réseau de la SAQ offrait déjà un financement aux producteurs d’alcool québécois, mais ne prévoyait rien pour les distilleries. Désormais, les spiritueux fabriqués avec des matières premières québécoises recevront l’équivalent de 4% de leur vente. Le pourcentage passe à 14% pour des alcools constitués exclusivement de matières premières québécoises. L’aide pourra aller jusqu’à 200 000$ par distillateur et jusqu’à 30 000$ par classe de produits.

Faire goûter davantage

Il sera plus facile pour les brasseurs de présenter leurs produits lors d’un salon de dégustation. Les brasseurs qui seront munis d’un permis de réunion pourront faire goûter leurs produits, ce qui leur était interdit auparavant par la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJ). D’ailleurs, la RACJ a entamé une cure de jeunesse pour mieux encadrer le milieu des boissons alcooliques au Québec. Les mesures du budget sont un premier pas dans cette direction.

Acheter chez son brasseur

Plutôt que de passer par un titulaire de permis d’épicerie, il sera bientôt possible pour les titulaires de permis de réunion de s’approvisionner directement chez les producteurs artisanaux de bière pour leurs événements. Ces nouvelles dispositions n’entrent toutefois pas en vigueur sur le champ.

Coup de main aux organisations

Un nouveau programme verra le jour pour aider les associations sectorielles et les regroupements d’entreprise: le Programme d’appui aux initiatives de commercialisation du secteur des boissons alcooliques. Avec 800 000$ par année pendant cinq ans, le programme permettra à ces groupes d’organiser des projets où bières, vins et spiritueux seront à l’honneur. Il pourra s’agir d’événements agrotouristiques, des initiatives promotionnels ou encore des événements ou des missions commerciales.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!