Ça y est, le FoodLab de la Société des arts technologiques est ouvert au public. Après la tenue du marché tout l’été et la présentation du premier spectacle au Sensorium, les gens peuvent désormais aller manger dans l’espace culinaire-restaurant qu’est le FoodLab. Jusqu’à maintenant, c’est la formule Apéritivo qui est mise de l’avant du mercredi au sa­medi de 17 h à 20 h.

En cuisine, les chefs Michelle Marek et Seth Ga­brielse, qui arrivent tous deux du Laloux, sont seuls pour tout faire, de la mise en place à la vaisselle, en passant par le service et l’élaboration des menus. Beaucoup de responsabilités, mais aussi une grande liberté.

«Pour moi, c’est la créativité qui m’a attiré ici, affirme Michelle Marek, enthousiaste à l’idée de faire partie de ce projet novateur. On peut faire ce qu’on veut, il y a plein d’événements spéciaux et d’opportunités de faire les choses différemment.»

Les deux chefs chevronnés proposent un menu de style «tapas»; cinq ou six choix de plats, tous vendus à 6 $, élaborés à partir d’un thème hebdomadaire, qui sert de fil conducteur à la carte. Par exemple, cette semaine, sous le thème Pommes et marrons, les chefs servent, entre autres, une terrine de pintade, marrons et pruneaux avec chutney de poires.

Et qui dit «apéro» dit bien sûr «alcool». Le FoodLab offre une carte des vins axée sur les vins nature, en plus d’offrir bières et spiritueux comme n’importe quel restaurant.

Une constante au FoodLab, que l’on parle de nourri­ture, de vins ou même d’événement : l’offre de produits frais, de saison, locaux. Cette philosophie est inscrite «dans les gènes de la SAT depuis des années», soutient le directeur du FoodLab, Frédéric Gauthier.

Laboratoire créé pour faire connaître les chefs, les producteurs et les artisans d’ici – et d’ailleurs –, «l’entité culinaire» de la SAT se veut un espace en constante évolution où la créativité règne. «Je veux créer une com­munauté et que le FoodLab devienne une ressource pour les gens d’ici et d’ail­leurs», souhaite Mi­chelle Marek.

Bilan mitigé pour le marché
La première activité du FoodLab, le marché, s’est achevé il y a quelques semaines. Son bilan est mi-figue mi-raisin. Frédéric Gau­thier s’est dit satisfait du volet évènementiel du marché. Le Bingo culi­­naire et le Food Court, notamment, ont attiré beaucoup de gens. Bien que le volet mar­chand ait connu quelques difficultés logistiques, M.?Gauthier dit avoir beau­­­coup appris. Il assure que l’édition de l’été prochain sera encore plus réussie.

FoodLab
3e étage de la SAT
1201, boulevard Saint-Laurent
Du mercredi au samedi
De 17 h à 20 h

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!