On le répète de plus en plus, les insectes sont la nourriture de l’avenir. Moins énergivores à produire et pleins de protéines, ils sont consommés dans plusieurs pays du globe depuis des lustres. Ici, quelques entreprises audacieuses se lancent dans cette nouvelle production.

Insectarium

Jusqu’au 4 septembre, l’Insectarium de Montréal fait dans la restauration et propose des plats à base d’insectes. Burgers et falafels à la farine de grillons, tacos au ver à soie, crème glacée saupoudrée de termites ou encore plateau de bouchées sont proposés au menu du «Croque-insectes», concocté par le chef Rafaël Martinez.

Sinon, dans le cadre de ce projet de valorisation de la culture entomophagique, une machine distributrice a été installée dans le hall de l’Insectarium. On y vend des sauterelles, des grillons grillés, des gâteaux, des sauces et d’autres produits à base d’insectes.

La Mexicoise

Sel de larve de cactus, sel de sauterelles, sauce épicée gourmet avec sauterelles, vinaigrette avec protéines d’insectes, grillons rôtis nature ou à l’ail : l’entreprise La Mexicoise commercialise quelques produits à base de sauterelles et de grillons.

Produits énergétiques

 width=

Pour commencer un peu plus graduellement à consommer des insectes, il pourrait être bon d’essayer les différentes barres protéinées offertes sur le marché, dont les barres Näak ou celles d’uKa protéine. On pourra aussi s’en faire à la maison, car il sera bientôt possible de se procurer la poudre d’insectes de Totem Nutrition.

Aussi dans Bouffe :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!