Benoit Rousseau Anaïs Flébus

À 19 ans seulement, la pâtissière Anaïs Flébus semble avoir un brillant avenir devant elle. Après avoir remporté le concours Café gourmand de Nespresso, elle poursuit ses études à l’ITHQ. Rencontre.

Pourquoi avez-vous choisi 
la pâtisserie?
Mon père était chocolatier ; ma mère s’occupe d’ailleurs toujours de cette chocolaterie. On peut donc dire que je suis née dans une chocolaterie [à Ville-Marie, au Témiscamingue]. Quand est venu le temps de choisir un métier, je voulais vraiment entrer à l’ITHQ. Là-bas, il y a plein de matériel, plein d’ingrédients et plein de gens aussi. C’est un peu la base si tu veux commencer une carrière. C’est sûr que je voulais aussi sortir de la forêt! Je veux dire… J’aime la forêt, mais ça faisait longtemps que je voulais venir en ville et, après un an et demi, je peux dire que j’aime Montréal.

Comment décririez-vous votre style de pâtissière?
Je ne peux pas répondre!
Un jour, je vais avoir un style, mais pour le moment, je le cherche encore.

Quel est votre ingrédient fétiche?
Sans doute le chocolat. Ce n’est pas pour rien qu’il y en a dans les deux mignardises que j’ai présentées au concours. L’été dernier, j’ai aussi fait un stage en Belgique. C’est un ingrédient que je chéris.

Ce semestre, vous avez décidé de poursuivre votre cheminement dans une 
nouvelle spécialisation.
J’aime essayer plein de choses. Maintenant, je suis en cuisine italienne. Je ne dis pas non à la pâtisserie, mais je veux élargir mes horizons avant de décider.

Vous avez aussi rencontré de grands chefs d’ici grâce au concours, notamment Normand Laprise, qui faisait partie du jury.
Quand j’ai commencé à m’intéresser à la cuisine, j’avais son livre chez moi et je connaissais les menus par cœur. Le fait qu’il aime mes choses, c’est un peu une consécration pour moi. C’est comme le Céline Dion de la cuisine! Vivre cette compétition avec les autres étudiants a aussi été vraiment enrichissant. On travaillait tous ensemble. C’était une compétition, mais en même temps, ce n’en était pas une.

Les mignardises créées par Anaïs Flébus dans le cadre du concours Café gourmand Nespresso figureront à la carte des desserts de plusieurs restaurants montréalais jusqu’au 
18 février.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!