Cindy Boyce La fromagerie Bleu et Persillé a ouvert mardi sur l’avenue du Mont-Royal.

SAINT-HYACITHE, Qc — Le sacre du camembert L’Extra comme champion du monde «arrive à point» pour Agropur, alors que le Canada a ouvert ses frontières à 17 700 tonnes supplémentaires de fromages européens.

La directrice technique responsable des fromages fins de la coopérative, Maryse Lamoureux, estime que la victoire de son «produit chouchou» au World Championship Cheese Contest à Madison, dans l’État américain du Wisconsin, démontre le savoir-faire des producteurs québécois à l’ère du libre-échange.

Cet honneur, «le plus grand qu’on puisse recevoir en Amérique du Nord», illustre qu’ils peuvent se livrer à rude concurrence avec leurs rivaux de l’autre côté de l’océan Atlantique, fait-elle valoir.

Un panel de renom d’une cinquantaine d’experts a retenu L’Extra, au goût crémeux de lait, de noisettes et de champignons face à 17 autres camemberts.

Le mérite revient à la maître-fromagère Nathalie Beil, qui a su réunir les parfaites conditions d’affinage pour une pâte molle équilibrée, signale Maryse Lamoureux.

Elle admet tirer une fierté plus particulière du triomphe de L’Extra sur des fromages provenant de l’Hexagone.

«Peut-être que les Français vont dire que ce n’est pas un fromage qui est fait selon les appellations contrôlées d’origine, mais l’important, c’est le résultat final», a-t-elle lancé, en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Alors que l’Accord économique et commercial global (AECG) entré en vigueur à l’automne permettra de pratiquement tripler l’offre de fromages européens au pays, Maryse Lamoureux invite les Québécois à ne pas «bouder» les produits locaux.

«Avec les fromages européens qui commencent déjà à arriver sur le marché, c’est une belle démonstration qu’on est capable de faire des produits aussi bons sinon meilleurs.»

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!