Radio-Canada Bernard Lavallée, le nutritionniste urbain.

Bernard Lavallée, mieux connu sous son nom de plume Le nutritionniste urbain, a tenté de mette fin, dimanche à Tout le monde en parle (TLMEP), aux nombreuses rumeurs laissant croire que certains aliments, appelés «superaliments», sont meilleurs que d’autres pour la santé des consommateurs.

De passage pour discuter de son dernier livre, N’avalez pas tout ce qu’on vous dit, le nutritionniste a dénoncé la «bullshit nutritionnelle». «Ce sont des informations qui sont soit fausses, soit en partie vraies ou qui ne devraient pas avoir d’impact sur notre vie, a-t-il expliqué. Les soi-disant superaliments font partie de cette catégorie, a déclaré l’auteur.

«[Les superaliments], ça existe si tu travailles en marketing», a-t-il lancé, en réponse aux questions de l’animateur Guy A Lepage, avant d’ajouter que le terme en question n’est pas réglementé et peut donc être utilisé un peu partout et par «n’importe qui».

«Aucun aliment n’est essentiel dans la vie. Ce qu’il faut, c’est manger diversifié», a ajouté M. Lavallée. «Mangez des fruits et des légumes, buvez de l’eau et mangez le moins transformé possible.»

S’il faut manger le moins transformé possible, est-il bon de boire du jus? Non, selon le nutritionniste. Même s’il s’agit d’un jus d’orange fraîchement pressé. «Pour faire mon jus, j’ai besoin de plusieurs oranges, donc j’utilise le sucre de plusieurs oranges. [Mais] jamais on ne mangera plusieurs oranges d’affilées.»

L’invité se réserve toutefois d’interdire certains aliments. «L’alimentation est devenue super culpabilisante», a-t-il réagi. «Avant, [les nutritionnistes], on était beaucoup dans la restriction, et on se rend compte que ça ne fonctionne pas.»

 

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!