Collaboration spéciale

Fruit du jacquier fumé métamorphosé en porc effiloché, tofu aussi savoureux que 
de vraies ailes de poulet, galette de burger à base de seitan… Le Boucan Smokehouse a adapté quelques-unes de ses recettes à la sauce végé, et les sceptiques seront confondus.

L’année dernière, Gabrielle, 10 ans, a décrété que manger de la viande, c’est trop cruel. Toute sa famille lui a depuis emboîté le pas. C’est le genre de clients que le chef Jonathan Nguyen et son équipe pourraient attirer avec leur nouveau menu exempt de viande, surtout que la nouvelle succursale du Boucan Smokehouse, sur la rue Masson, est tout particulièrement fréquentée par les petites familles, affirme-t-il.

Bien sûr, les classiques, comme les populaires côtes levées, demeurent au menu. Ce sont plutôt les options végétariennes qui se sont multipliées au gré des expériences menées par le chef et copropriétaire de l’établissement montréalais.

Pour le moment, six plats au menu du Boucan Smokehouse sont offerts en version végé: les nachos, les ailes de poulet, la poutine au porc effiloché, le 5 Napkins Burger et les sandwichs au porc effiloché et au poulet fumé Alabama.

«Ça faisait assez longtemps que je voulais offrir aux végétariens plus que de la soupe sans bacon ou des salades», souligne-t-il en entrevue. Son offre se distingue d’ailleurs des restaurants où la cuisine végétale est à l’honneur: «Ça reste cochon, mais sans cochon», indique-t-il aussi dans un communiqué, formule accrocheuse qui pourrait bien devenir le slogan du nouveau menu.

Surprenant, son porc effiloché sans viande, recréé à l’aide de fruit du jacquier fumé, ressemble à s’y méprendre à l’original, et, encore plus important, le goût est au rendez-vous. Le sandwich au poulet (remplacé par des lanières de seitan grillées) à la sauce Alabama est aussi vraiment très bon, et la texture de la protéine végétale est bluffante.

La suite? D’autres plats connus de la maison seront fort probablement adaptés à leur tour, alors que des nouveautés 100% végés pourraient faire leur apparition sur le menu. «J’ai envie de pousser l’expérience plus loin», assure le chef, inspiré par les suggestions de ses nouveaux clients végétariens.

Deux adresses

  • 2876, rue Masson
  • 1886, rue Notre-Dame Ouest

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!