Frederique Menard-Aubin La pieuvre du Blumenthal

À la recherche d’un bon plan pour manger après une sortie au ciné, au théâtre ou, pourquoi pas, à l’opéra? Du Vieux-Montréal au Mile End, en passant par le Quartier des spectacles, voici trois bons choix.

Joiea Sociale

Un petit nouveau a ouvert ses portes cet été dans les limites ouest du Vieux-Montréal. Joiea Sociale, du groupe Ville-Marie Collection (Decca 77, Wienstein & Gavinos, Xavier Artisan, Dragon & Dame), propose d’abord et avant tout «l’aperitivo» à l’italienne, rituel au cours duquel on se rassemble pour un cocktail d’avant souper tout en partageant quelques bouchées (tous les jours de 17 h à 19 h 30). Avec ses quelque 70 places au bar, il y a de l’espace pour en profiter! Côté menu, le chef Luigi Grego, directement venu du Veneto, en Italie, signe une carte authentique et des plats accessibles et savoureux. On parle d’une quinzaine de dollars pour une pizza (on vous recommande la Margherita, simple mais ô combien réconfortante), moins de 20 $ pour les pâtes (dont des gnocchis à la ricotta et des sorrentini farcis de ricotta et de citron vraiment très bons) et quelques plats de viande à moins de 30 $. Encore plus intéressant, on peut y apprendre à cuisiner les pâtes, la pizza et quelques autres classiques de la cuisine italienne, puisque les samedis après-midi sont réservés à l’école de cuisine de l’établissement (à partir de 95 $, horaire à joiesociale.com). 645, rue Wellington


Les sorrentini con ricota e limone du Joiea Sociale.

Thazard

Depuis presque quatre ans, ce petit bistro japonais du Mile End réjouit les amateurs de cuisine asiatique avec sa proposition créative et tout en délicatesse. On conseille tout spécialement les salades de saison, bien fraîches, et les poissons, juste assez relevés. Si on en parle aujourd’hui, c’est qu’il y a du nouveau chez Thazard, d’abord avec l’arrivée de deux nouveaux chefs à la tête de l’équipe culinaire : Jean-Pierre Rochefort (Groupe Europea, Kaizen Sushi) et Maxime Goyette Desjardins (Cinko, Hà). Ensuite, l’établissement propose maintenant un menu de fin de soirée trois services pour 20 $ du mardi au samedi de 22 h à 23 h. Les choix proposés pour ces soupers tardifs ne sont quand même pas trop lourds, mais on vous promet que vous sortirez de là bien rassasié. 5329, boulevard Saint-Laurent


Le menu de fin de soirée propose notamment en entrée des gyrozas de poulet, de porc ou végés.

Blumenthal

Avantageusement situé à l’orée du Quartier des spectacles, le Blumenthal – baptisé d’après l’édifice centenaire où il se trouve – est l’endroit tout indiqué où se réunir avant ou après (voire les deux!) un spectacle. Le menu, de type brasserie, est simple et rassembleur. On y trouve d’ailleurs plusieurs plats pensés pour les clients pressés, qui passent casser la croûte avant, par exemple, de se rendre à L’Astral tout à côté. Tartares, burgers et salades y sont particulièrement recommandés. La carte des vins est de son côté bien équilibrée, proposant même quelques bons crus d’ici. Le décor, signé par les Gauley Brothers, évoque un heureux mariage entre ville et campagne : beaucoup de verdure – un arbre trône même au centre de l’espace – et une grande tablée champêtre y côtoient béton et autres éléments décoratifs au style industriel. Enfin, la brasserie, qui a ouvert il y a un peu plus d’un an, se distingue par sa vocation à but non lucratif; tous les surplus vont au financement d’activités gratuites à la Maison du Festival. 305, rue Sainte-Catherine Ouest


La pieuvre servie cet été était vraiment à point.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!