Yves Provencher/Métro Au Kinoya, l’espace est assez vaste pour qu’on ne s’y sente pas étouffé.

Critique resto. Le restaurant Kinoya de la rue Saint-Denis offre une cuisine qui ne propose pas toutes les subtilités et les nuances de la cuisine japonaise, mais qui permet de passer un moment sympa entre amis.

«Irashaiimase!» Dès que nous entendons des voix nous crier cette expression d’accueil japonaise au moment où nous passons la porte, nous savons que nous allons passer une agréable soirée.

Côté cocktail, le Gingin (à base de Ginger ale, de jus de gingembre et de gin) est celui qui nous séduit. Il est délicieux, et son vrai goût de gingembre titille les papilles.

Côté bouffe, nous profitons de l’occasion pour mettre de côté sushis et plats de nouilles ou de riz. Le Kinoya se décrivant comme un resto-bar de tapas japonais, nous nous lançons avec enthousiasme dans l’aventure des petits plats à partager.

Nous commençons par deux spécialités du chef : le saumon avec sauce au miel wasabi et la pieuvre sauce yuzu ponzu. Répartis dans quatre cuillères de présentation, les tout petits morceaux de saumon cru nous attendent sur un lit de Rice Krispies. Le wasabi se présente en notes subtiles qui n’ont rien d’effrayant. Dans l’autre assiette, les fines lamelles de pieuvre baignent – peut-être un peu trop – dans la sauce yuzu ponzu. La fraîcheur de l’agrume accompagne cependant bien le poulpe.

Vient ensuite le Kinoya ika yaki, un calmar grillé à la façon Kinoya. La présentation nous séduit. Coupé en tranches, il est craquant sous la dent sans être caoutchouteux.

Finalement, un véritable tipi de tempura de légumes et crevettes complète notre repas de façon généreuse. La tempura est toutefois un peu trop grasse et laisse des flaques dans l’assiette, sans compter les résidus sur nos doigts. Nous nous sommes permis de sauter le dessert, car la carte n’était malheureusement constituée que de crèmes glacées variées.

Sans nous donner l’impression d’être transportés au Japon, le Kinoya propose une expérience et une cuisine agréables où il sera sympa de revenir entre amis.

En résumé

  • L’occasion. Pour les 5 à 7 ou les rencontres plus tardives entre amis.
  • L’ambiance et le décor. Décor un peu «ado» constitué de fleurs fuchsia, noires et grises de grosseur démesurée qui n’ont rien de subtil.
  • Les prix. Plats de tapas variant de 4 $ à 10 $. Cocktails et verres de vin autour de 7 $.
  • Nous avons aimé. Le service amical.
  • Nous avons moins aimé. La rareté des légumes au menu.

Kinoya
4250, rue Saint-Denis
514 508-5200

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!