Métro

Fruits, légumes, produits laitiers, produits transformés… Le bio prend de plus en plus de place sur les étals des épiceries du Québec, sans parler des différents commerces spécialisés. Mais l’estampe bio – et toutes ses déclinaisons – ne suffit pas pour garantir qu’un aliment l’est réellement. Au Québec, un produit doit répondre à certaines normes et obtenir une certification pour être reconnu bio.

Petit guide pour s’y retrouver.

Qu’est-ce qu’un produit bio ?
Le terme «biologique» fait référence à la manière dont sont cultivés les produits agroalimentaires. Un aliment dit biologique doit avoir été produit dans des conditions naturelles, en suivant des méthodes d’agriculture qui respectent l’environnement et qui se conforment à un cahier des charges contrôlé par un organisme de certification agréé par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV).

Les normes du biologique
Pour être reconnu comme biologique, un produit doit avoir été produit ou fabriqué en respectant les normes du CARTV. Exit l’utilisation d’engrais synthétiques, de pesticides chimiques ou de semences provenant d’OGM. L’élevage des animaux doit se faire en liberté et dans des conditions de vie décentes, et leur alimentation doit être exempte d’hormones de croissance et d’antibiotiques. Les produits transformés, quant à eux, ne doivent contenir ni colorants ni arômes artificiels.

Manger bio et local, c’est possible
«Aliments du Québec – Bio» et «Aliments préparés au Québec – Bio» sont deux nouveaux logos pour aiguiller les consommateurs québécois. En effet, depuis environ un mois, Aliments du Québec propose aux entreprises d’identifier la provenance des produits certifiés biologiques en utilisant ces deux repères.

Le logo Bio Québec, qui n’est quant à lui pas récent, garantit que l’aliment a été produit ou préparé sur un site québécois en respectant les normes du CARTV. Il assure également qu’au moins 95 % de ses ingrédients sont d’origine biologique.

Et les produits bio importés?
La grande majorité des produits biologiques vendus au Québec sont importés. Pour pouvoir être sur les étals québécois en toute conformité, chaque produit en provenance de l’extérieur de la province s’affichant comme biologique doit avoir été certifié par un organisme reconnu : soit le CARTV, soit l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

La liste des organismes reconnus par l’ACIA est beaucoup plus longue que celle des organismes reconnus par le Québec. Plus d’information au cartv.gouv.qc.ca

Certification biologique
Un produit étiqueté «bio» doit obligatoirement avoir été certifié par un organisme indépendant. Le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) reconnaît seulement six organismes comme aptes à certifier les produits québécois :

  • Ecocert Canada
  • LETIS S.A.
  • OCIA (Organic Crop Improvement Association International Inc.)
  • Pro-Cert Organic Systems Ltd.
  • QAI Inc.
  • Québec vrai

Puisque certaines entreprises affichent sur leurs emballages des termes ou des logos pouvant porter à confusion, il est préférable de s’assurer que le nom d’un des organismes de certification énumérés ci-dessus est présent sur chaque produit.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!