6 portions

Ingrédients

  • 1 tête d’ail
  • 3 c. à soupe de beurre non salé
  • 2 poireaux moyens, tranchés en deux sur le sens de la longueur, rincés et coupés en petits morceaux
  • 5 à 6 tasses de bouillon de poulet faible en sel ou de légumes (ajouter une tasse de plus après avoir réduit en purée pour une soupe moins épaisse)
  • 2 feuilles de laurier
  • Sel de table
  • 2 1/2 livres de patates Russet, pelées et coupées en cubes
  • 1/3 tasse de crème sûre
  • Poivre noir, moulu
  • Bacon, en morceaux

Méthode

  1. Rincer la tête d’ail. Couper le tiers supérieur et enlever les pelures sèches et minces. Ne pas jeter le tiers : enlever plutôt les pointes des gousses d’ail et les émincer.
  2. Dans une grande casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter les poireaux et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres (mais pas dorés), environ 5 minutes. Ajouter l’ail émincé et poursuivre la cuisson pour 1 minute. Ajouter le reste de la tête d’ail en entier, le bouillon, les feuilles de laurier et 3/4 c. à thé de sel. Réduire le feu et laisser mijoter jusqu’à ce que l’ail soit très tendre quand on y enfonce une pointe de couteau, de 30 à 40 minutes. Ajouter les patates et continuer de mijoter, partiellement couvert, jusqu’à ce que les patates soient tendres, environ 15 à 20 minutes.
  3. Retirer les feuilles de laurier et la tête d’ail. Ajouter la crème sûre et poursuivre la cuisson pendant 2-3 minutes. Ajuster l’assaisonnement au goût. À l’aide d’un mélangeur à main, réduire en purée, tout en gardant des morceaux de patates pour une belle texture.

Recettes adaptées du livre Bon appetit Droits d’auteur : Smitten Kitchen LLC

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!