Archives Métro Si vous avez la chance de vous asseoir au comptoir du Comptoir, n’hésitez pas, l’expérience est agréable

Quelques mois après que le Comptoir charcuteries et vins ait été nommé 8e meilleur nouveau restaurant au Canada par le magazine enRoute, nous avons eu envie de retourner à la petite buvette du boulevard Saint-Laurent. Presqu’un an après notre dernière visite, force est de constater que la qualité et l’originalité sont toujours au rendez-vous! Tout comme le service courtois d’ailleurs.

Ayant déjà goûté les excellentes charcuteries maison du chef Ségué Lepage lors des précédentes visites, nous optons directement pour les plats, que l’on choisit sur l’immense ardoise derrière la cuisine ouverte. Une vingtaine de choix s’offrent à nous : de la viande, du poisson, des abats et une belle variété de légumes.

Au Comptoir, on sert des plats à partager, qui équivalent à des entrées (plus ou moins copieuses, selon les choix). On choisit donc deux plats, pour commencer. Le short ribs de bœuf braisé, servi avec agnoletti de pomme de terre et purée de céleri-rave et oignon glacé au vin rouge arrive en premier devant nous. On parle ici d’un morceau de viande moelleux et fondant et d’accompagnements qui s’harmonisent à merveille au plat.

Vient ensuite un peu de fraîcheur : une salade de betteraves rôties, céleri à la grecque, pommes, chèvre, cresson et huile d’argan. Déjà la présentation met l’eau à la bouche, ensuite les saveurs équilibrées du plat donnent envie d’y retourner encore et encore. Du croquant (le céleri), de l’amertume (la pomme), du piquant (le cresson), un chèvre de qualité et des betteraves cuites à point. Excellent!

À la table, on trouve aussi une poêlée de pieds-de-mouton, langue de porc braisée, oignons glacés, mini-raviolis de purée de racine de persil. Une assiette bien équilibrée, encore une fois, avec un bon mélange de saveurs. Seul petit hic : de gros morceaux d’oignons mous pas trop plaisants en bouche.

La tarte au homard, qui est presque toujours au menu, est quant à elle délicieuse et appréciée du convive. Servis sur une pâte feuilletée, les gros morceaux de homard sont agrémentés de tomates confites, d’oignons blonds, de crème fraîche et de roquette. Un plat franchement réussi.
Sinon, le Comptoir charcuteries et vins, comme son nom l’indique, fait la part belle aux vins nature et biodynamiques. Une belle carte montée par le sommelier de la maison, qui se promène de table en table pour conseiller les gens.

En somme, un repas réussi! Il est intéressant de constater que le chef du Comptoir réussit à intégrer dans l’assiette les abats et certaines parties moins nobles de l’animal sans brusquer ou rebuter les clients plus frileux. Voilà une bonne façon de redonner ses lettres de noblesse au ris de veau, au coeur ou à la langue!

En plus, dans sa gamme, le Comptoir est bien abordable. Vous pourrez souper en amoureux, sans vous priver, pour moins de 100 $. Il est sage de réserver, puisque le Comptoir charcuterie et vins est très couru, et ce, depuis son ouverture.

Le Comptoir charcuteries et vins
4807, boulevard Saint-Laurent
514 844-8467

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!