Shutterstock.com Le dukkah est un mélange de noix, de graines et d'épices du Moyen-Orient.

À en croire les pronostics d’un nouveau rapport établi par la National Restaurant Association aux États-Unis et consacré aux spécialités et aux ingrédients que l’on verra fleurir sur les menus des restaurants en 2016, le dukkah et les ingrédients exotiques du continent africain seront tendance.

Exit le sans-gluten, le chou frisé, le quinoa et l’eau de coco: selon un sondage mené auprès de 1600 chefs américains, l’année 2016 mettra à l’honneur d’autres saveurs, notamment en matière de cuisines internationales.

Si les cuisines thaïes, vietnamiennes et coréennes sont devenues courantes au coeur des métropoles américaines, les chefs prédisent que les spotlight culinaires seront braqués sur les épices africaines l’année prochaine. Les gastronomes pourront donc découvrir ou redécouvrir les saveurs de l’Éthiopie ou encore du Maroc.

Bérbéré, harissa, dukkah, ras el hanout, tsire : ces mélanges d’épices utilisés dans différentes régions du continent africain s’inviteront à la carte des restaurants et assaisonneront le poisson, le boeuf, le poulet, l’agneau, le couscous, les légumes ou encore les pains plats.

Pour les besoins du rapport, les membres de l’American Culinary Federation ont évalué la pertinence en 2016 de 221 éléments.

Les chefs prédisent également que les saveurs latino-américaines et orientales seront encore plus répandues dans les restaurants américains, notamment grâce à des condiments tels que le chimichurri, la sauce piri piri et la harissa.

Après la mode des fruits et légumes locaux, ce sont les viandes et les fruits de mer locaux qui seront très demandés selon les chefs, qui les placent en tête du top 20 des prévisions de tendances pour 2016.

Le phénomène récent des grands chefs à la tête de restaurant de fast-food haut de gamme ne faiblira pas en 2016.

Cette année, David Chang a ouvert le restaurant de poulet frit Fuku à New York, le chef José Andrés a inauguré un restaurant végétarien appelé Beefsteak à Washington DC, tandis que Daniel Patterson et Roy Choi se sont alliés pour proposer des burgers à San Francisco et à Los Angeles. À l’exception de Roy Choi, ce sont tous des chefs étoilés Michelin.

Les produits phares de ces dernières années (poulet frit, biscuits, barbecue, porc effiloché ou pain perdu) seront vraisemblablement tout aussi prisés l’année prochaine.

Aussi dans Bouffe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!