Le nombre d’élèves de la Fondation Charlie est passé de 60 au départ à quelque 110 un an plus tard.

Il y a près d’un an, le président-fondateur de la marque de mode Judith & Charles ouvrait un établissement scolaire en République dominicaine.

La particularité de la Fondation Charlie: «Nous avons non seulement construit une école, où les enfants apprennent l’anglais, mais aussi un terrain de tennis pour faciliter l’enseignement, explique Charles Le Pierrès en entrevue. Pour moi, le tennis, c’est la diversion 
qui permet de les motiver.»

L’école, ouverte en septembre 2015, attire aujourd’hui une centaine d’élèves chaque semaine, à raison d’une demi-journée d’enseignement par jour. Les effectifs ont presque doublé, passant de 60 écoliers de 5 à 12 ans au début à quelque 110 à la dernière rentrée scolaire. «Je suis super content quand je vois tous ces enfants qui reviennent nous voir jour après jour», se réjouit l’homme d’affaires.

Depuis quelques mois, la fondation a aussi commencé à servir des petits-déjeuners aux enfants avant de commencer les cours. «On m’a dit que certains d’entre eux venaient le ventre vide, souligne-t-il. Comme j’ai grandi dans la 
misère en France, je suis très sensible à certaines inégalités.»

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!