Travailler à la maison comporte bien des avantages, mais quand on ne vit pas seul et qu’on n’a pas d’espace privé consacré au travail, cela entraîne son lot de stress. Voici quelques trucs pour concilier bureau (ou études) et famille.

«Le plus gros problème du travailleur autonome, c’est la motivation. Si tes affaires sont mal rangées ou pas accessibles, ce n’est pas très productif», dit d’emblée Vanessa Sicotte, décoratrice d’intérieur. La jeune femme en sait quelque chose, elle qui a passé plusieurs années à travailler à partir de la maison. La priorité, donc? L’espace de rangement.

En dédiant une armoire ou un tiroir à toute la paperasse et au matériel de travail, on commence l’aventure du bon pied. Il peut s’agir simplement d’un haut de placard de cuisine où on peut installer des paniers de rangement, par exemple. L’important, c’est d’être organisé et de limiter le fouillis à un seul endroit.

Plusieurs travailleurs autonomes et étudiants travaillent un peu partout dans la maison, que ce soit sur la table de la cuisine ou sur le sofa, ordinateur portable sur les genoux. Or, l’idéal est évidemment d’avoir un véritable espace de travail, tant pour le confort que pour la concentration.

Si on ne dispose pas d’une pièce de plus, d’autres options sont envisageables. Il suffit d’un peu de créativité! «Par exemple, on peut réaménager une garde-robe. On commence par enlever tout ce qui est à l’intérieur, explique la spécialiste du design.

«Le plus gros problème du travailleur autonome, c’est la motivation. Si tes affaires sont mal rangées ou pas accessibles, ce n’est pas très productif.»
Vanessa Sicotte, blogueuse et animatrice.

On peut ensuite installer une console étroite ou une planche fixée au mur qui servira de table, puis un grand babillard sur le mur de fond», continue-t-elle. Avec de jolis paniers de rangement et un éclairage suffisant, on se retrouve avec un véritable bureau improvisé.

Autre suggestion : tirer profit de l’espace sous les escaliers. «C’est un endroit souvent perdu, sous-estimé, remarque-t-elle. Or, on peut très bien y aménager un coin bureau temporaire, ou à tout le moins un espace de rangement adéquat.»

Pour créer un espace distinct, il est aussi possible de peindre le mur d’une couleur différente, de manière à délimiter «l’espace bureau». Bref, avec un peu de créativité et un bon sens de l’organisation, concilier travail, études et famille à la maison peut devenir… un jeu d’enfant!

Interior decoration of a room with stairs and antique desk

Aussi dans Carrières :

blog comments powered by Disqus