On a tous déjà vu un CV de plusieurs pages noircies de texte finir au fond de la poubelle avant même d’avoir été vraiment lu.

Pour éviter ce triste sort, un CV ayant une dimension graphique pourrait bien faire ressortir une candidature du lot, avec juste un peu plus d’efforts.

Les CV ayant un contenu visuel sont attirants, et pour cause : le cerveau traite ce type d’information 60 000 fois plus vite que l’information textuelle, selon une étude réalisée par la firme de consultation en design Zabisco. Infographie, palette de couleurs harmonieuse, tableau des réalisations: ces ajouts sont utiles pour attirer l’œil d’un recruteur dans une pile de CV quasi identiques.

Choisir sa cible
Avant de se lancer, toutefois, il faut prévoir comment l’apparence du CV sera perçue, selon l’industrie visée. Certains domaines se prêtent davantage au fait d’être créatif et de sortir du cadre habituel, mais d’autres sont un peu plus conservateurs.

Cela ne veut cependant pas dire que le CV doit être ennuyant à lire! Même si vous répondez à une offre d’emploi comme représentant qui ne demande pas de peindre comme Michel-Ange, vous pouvez ajouter un tableau de l’évolution de vos ventes au cours des dernières années pour illustrer vos réalisations. Cela attirera l’œil du recruteur sur un élément que vous voulez mettre en valeur.

S’il est bien réalisé, le graphisme ne peut pas nuire au candidat. En janvier 2015, une étude révélait que 68% des personnes sondées souhaiteraient regarder un CV infographique, et que 32 % le feraient «peut-être». Fait à noter, personne ne refuserait de consulter un document de ce type.

Attention, cependant : si le CV est évalué par un logiciel de traitement comme Taleo, il se peut que le recours au graphisme soit un désavantage, car le logiciel ne reconnaîtra pas nécessairement l’information sous forme visuelle. Ayez donc en main deux versions de votre CV : une graphique et une plus traditionnelle en format texte.

Soyez créatif… ou astucieux
Si vous n’avez pas la fibre artistique, vous pouvez télécharger un modèle de CV graphique sur le web, sur des sites comme Freepik ou MyCVFactory. De nombreux sites d’infographie, dont Infogr.am, permettent de créer un bel encadré du parcours scolaire ou une charte des accomplissements, par exemple.

Un bel en-tête est aussi très important, car il s’agit du premier élément que le recruteur remarquera. Mieux vaut quand même se limiter à deux ou trois éléments qui ressortiront afin de maximiser leur impact visuel. Et faire tenir le tout sur une page rend un CV encore plus percutant.

Un CV graphique doit cependant être encore plus concis qu’un CV comportant uniquement du texte, car on ne veut pas le surcharger. L’objectif est justement d’être aéré et facile à lire. Avez-vous vraiment besoin de décrire toutes les tâches de chacun de vos cinq derniers emplois? Comme cette question sera abordée en entrevue, elle peut être laissée de côté. Chaque mot doit compter!

Aussi dans Carrières :

blog comments powered by Disqus