Un recruteur vous demande ce que vous savez sur sa compagnie. Vous avez fait une recherche sommaire, vous êtes en mesure de débiter des généralités… mais sans plus. Voici ce que vous auriez dû savoir pour épater votre futur employeur.

Ce qui distingue l’entreprise
Pouvoir nommer les produits et les services qu’offre l’entreprise, c’est bien. Mais savoir ce qui fait sa spécificité, voilà qui permet à un candidat de se démarquer en entrevue! «Il faut lire sur le secteur d’activités pour savoir situer la compagnie par rapport à la concurrence», prône Lucie Pouliot, conseillère en ressources humaines agréée (CRHA). Pour cette consultante en recrutement, une telle connaissance de l’entreprise et de son domaine «montre que le candidat a un réel intérêt et que sa candidature est réfléchie».

La compagnie se montre résolue à maintenir sa production au Canada? Voilà une occasion de souligner qu’une telle implication dans notre société rejoint vos propres valeurs et que vous privilégiez vous-même l’achat local.

L’organigramme
La structure globale de l’entreprise, le type de direction et le nom des principaux administrateurs, de même que celui du responsable du département qui offre le poste convoité, sont d’autres éléments que les candidats gagnent à connaître pour faire bonne impression, selon Lucie Pouliot.

Le donneur d’emploi n’a pas de site web? Le réseau professionnel LinkedIn peut s’avérer une source d’information intéressante. Et s’il s’agit d’un manufacturier, d’un distributeur ou d’un grossiste, un autre endroit pour mener la recherche est la banque de données sur les entreprises de l’ICRIQ, indique la consultante en ressources humaines. Avec des renseignements comme le nombre d’employés, le territoire desservi, les produits offerts, le nom des principaux dirigeants et le chiffre d’affaires, ce site nous aide à avoir une vue d’ensemble de l’entreprise.

«Bien connaître l’entreprise fait réellement la différence en entrevue.» – Lucie Pouliot, CRHA

La mission et les valeurs de l’organisation
Être au fait de la raison d’être de l’entreprise est primordial pour se démarquer au fil du processus d’embauche.

C’est en général dans la section «À propos» du site web de l’entreprise qu’on trouve ce type d’information. Si on veut aller un peu plus loin, lire les communiqués de presse émis par l’entreprise donne un aperçu des manifestations concrètes de ces valeurs et de cette mission.

La présence sur les médias sociaux
Une recherche sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et autres médias sociaux complète ce portrait de l’entreprise. Quelle information l’entreprise y diffuse-t-elle? Comment y interagit-elle avec ses clients? Et eux, en retour, qu’ont-ils à dire sur ses produits? Avoir ces éléments en tête pendant l’entrevue aide à se présenter comme un candidat pertinent et bien de son temps.

Aux travailleurs qu’elle accompagne dans leur démarche de transition de carrière, Lucie Pouliot conseille de créer un document Word ou un classeur Excel dans lequel consigner les éléments liés à chaque poste pour lequel ils soumettent leur candidature. Ils seront ainsi en mesure de repérer facilement l’information lorsque le recruteur les contactera.

La culture de l’entreprise
L’organisation fait partie des 100 meilleurs employeurs au pays? Voilà qui augure bien! Mais pour avoir une idée de l’ambiance de travail, rien ne vaut une discussion avec quelqu’un qui connaît l’organisation de l’intérieur.

«Échanger avec des gens qui travaillent dans l’entreprise permet de connaître la véritable histoire, de savoir si les valeurs véhiculées correspondent à la réalité», explique Lucie Pouliot. Elle conseille de recourir à LinkedIn afin d’entrer en contact avec des gens qui ont travaillé chez l’employeur potentiel.

Comment le souci environnemental clamé sur le site promotionnel se manifeste-t-il dans le boulot au quotidien? La prise de décision traduit-elle la volonté d’innover que les communications de l’entreprise mettent de l’avant? Comment se passent les relations entre collègues et avec les supérieurs? Quel type de gestion prévaut?

Si l’employeur est inconnu des membres de notre réseau, la version canadienne du site web Rate My Employer peut nous éclairer. «Mais attention à ceux qui s’en servent pour régler leurs comptes», prévient Lucie Pouliot. Les témoignages extrêmes qu’on y lit parfois sont à prendre avec un grain de sel.

Aussi dans Carrières :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!