Les joies du travail autonome (horaire flexible, choix des clients) peuvent être assombries au moment d’acheter sa première maison. Quelle banque voudra prêter à un pigiste dont les revenus sont variables? Pas de panique : des possibilités existent!

Si vous êtes travailleur autonome depuis au moins deux ans, votre capacité à emprunter pour une hypothèque sera calculée en fonction de votre revenu médian des deux dernières années.

Par exemple:
Année 1 : 55 000 $
Année 2 : 45 000 $
Revenu médian en fonction duquel sera calculée votre capacité d’emprunt : 50 000 $.

Le montant du prêt maximal accordé dépendra donc de ce montant. Si ce revenu est suffisant, pas d’inquiétude! Vous serez traité de la même façon qu’un salarié. Bien sûr, on vérifiera votre dossier de crédit. Si vous passez le test, faites vos valises et vos boîtes, l’heure du déménagement arrive!

Sans preuve de revenu admissible
Vous ne pouvez pas prouver un revenu suffisant? Tout n’est pas perdu! On vous demandera toutefois, dans la plupart des institutions financières, de garantir dès le départ jusqu’à 35 % du prix de la vente immobilière (comme mise de fonds). De plus, vous devrez posséder une excellente cote de crédit. Moins facile sans doute, mais pas impossible.

Programme pour une assurance prêt hypothécaire
Aucune de ces options ne vous convient? Ne vous découragez pas. En tant que travailleur autonome, et selon différentes modalités, vous pouvez souscrire une assurance prêt hypothécaire grâce à des programmes offerts par Genworth Canada ou la Société d’assurance hypothécaire Canada Guaranty.

Avec aussi peu que 5 % de la mise de fonds, vous pourrez avoir accès à une propriété plus rapidement. Ces programmes sont acceptés par la plupart des institutions financières. Bien sûr, vous devez prouver que vous êtes travailleur autonome depuis au moins deux ans et avoir une cote de crédit impeccable.

Un ami qui vous veut du bien
En dernier recours, il reste la solution d’un endosseur qui vous fait confiance et qui se portera garant de votrecapacité de remboursement.

Trouver la mise de fonds
Pour obtenir votre mise de fonds, n’oubliez pas qu’il existe des options qui peuvent vous faciliter la vie. Par exemple, le Régime d’accession à la propriété (RAP) vous permet de retirer jusqu’à 25 000 $ de votre REER afin de financer en partie l’achat d’une première habitation.

Les affaires sont les affaires
Pour les travailleurs autonomes non incorporés dont les dépenses d’affaires sont suffisamment élevées, la mise à part de l’argent (MAPA) peut s’avérer intéressante. Cette stratégie consiste, en gros, à se servir de son budget «dépenses d’affaires» pour payer directement, et plus rapidement, son prêt hypothécaire et obtenir une marge de crédit dans votre compte affaires pour un montant équivalent. Cette marge de crédit servira à payer vos frais d’exploitation d’entreprise, mais les intérêts seront déductibles d’impôts (contrairement aux intérêts sur votre prêt hypothécaire).

N’hésitez pas à discuter de toutes ces options avec un conseiller, qui vous aidera à déterminer quelle approche convient le mieux à votre situation!

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!