Tandis que de plus en plus d’écoles travaillent avec des tablettes en classe, des opticiens et des médecins français alertent le public au sujet des conséquences d’une surexposition aux écrans sur les yeux des enfants, déjà hyperconnectés.

Les spécialistes conseillent ainsi de prendre de bonnes habitudes pour limiter les effets de la lumière bleue présente dans les tablettes, mais aussi les écrans d’ordinateur, téléphones portables et dans l’éclairage des maisons. À court terme, cette lumière bleue fatigue les yeux, entraîne une sécheresse oculaire et, à long terme, elle accroît les risques de dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Hormis les répercussions sur la santé oculaire, on sait que cette lumière bleutée perturbe aussi le sommeil et, par ricochet, pourrait affecter les résultats scolaires.

Réduire l’éblouissement
Parmi les bonnes habitudes à adopter pour protéger les enfants de la lumière bleue, on peut tout d’abord activer des applications ou paramètres «Réduire la lumière bleue» et augmenter la taille des 
caractères à l’écran. Ensuite, on peut utiliser des lunettes équipées de la protection contre la lumière bleue.

Se reposer la rétine
Pour réduire la fatigue et la sécheresse, il est conseillé de regarder régulièrement 
pendant quelques secondes un objet à distance, qui n’émet pas de lumière bleue. Autre technique: toutes les 20 minutes devant un écran, on fait une pause de 20 secondes en fixant un objet situé à environ 6 m et on pense à cligner souvent des yeux pour réhydrater l’œil.

Passer plus de temps dehors
Pour compenser le temps passé devant l’écran, les activités de plein air doivent être privilégiées pour s’exposer à la lumière naturelle.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!