Évidence: les stages se font, pour la plupart, dans des lieux de travail. Pourtant, les stagiaires ne bénéficient généralement pas des protections prévues par la Loi sur les normes du travail (LNT). La reconnaissance des stagiaires dans la LNT représente un important cheval de bataille. Oui, il y a l’enjeu de la compensation financière, une revendication de plusieurs associations étudiantes, mais il y a aussi le manque de protection dans la loi.

Les stages permettent aux étudiants d’acquérir de l’expérience pratique au cours de leur formation et des compétences essentielles pour occuper un emploi dans leur domaine. C’est d’ailleurs pourquoi les stages sont parfois obligatoires dans certains programmes. Cependant, la LNT ne définit pas précisément la notion de stage. Conséquence: les conditions qui y sont associées diffèrent beaucoup d’un milieu à l’autre. Il est pratiquement impossible de s’y retrouver!

Comme le statut de stagiaire et les différents types de stage ne sont pas clairement définis dans la loi, les stagiaires se retrouvent dans un vide juridique. Et être dans le vide, ça signifie, de façon générale, ne pas être admissible aux protections prévues par la loi, même si les stagiaires, en pratique, travaillent dans les mêmes environnements de travail que les salariés. Petites modifications, grandes protections

Pour que les stagiaires cessent d’être des laissés-pour–compte, la LNT pourrait, par exemple, être modifiée afin de comporter une définition claire de «stage» et de «stagiaire». De plus, assimiler les stagiaires aux autres salariés pour ce qui est des jours fériés, des périodes de pause et de repos minimales ou des absences pour des raisons familiales, entre autres choses, permettrait de mieux encadrer la réalité des stages et de mieux protéger, donc, les stagiaires dans l’exercice de leurs fonctions.

L’équité entre les stagiaires et les salariés ainsi que l’amélioration et la défense des conditions de travail des jeunes travailleurs devraient être des impératifs dans le cadre de la révision de la LNT. Il faut mieux définir ces notions et s’assurer que les stagiaires puissent bénéficier de certaines des protections prévues par la loi. Tous les travailleurs, stagiaires ou salariés devraient pouvoir bénéficier de jours fériés ou d’une pause au cours de leur journée.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!