AFP Le bâtiment est situé à Zhengzhou.

La ressemblance est frappante, il ne manque plus que la chasse d’eau et le rouleau de papier: un bâtiment universitaire chinois fait jaser les étudiants qui se moquent de son allure étonnamment similaire à une cuvette de toilettes.

Le bâtiment a été achevé l’an dernier sur le campus de l’Université des ressources en eau et d’hydroélectricité de Chine du Nord, à Zhengzhou, dans la province du Henan.

Il se présente sous la forme d’une rotonde, qui évoque une cuvette, dominée par un immeuble de 11 étages ressemblant furieusement à un réservoir de chasse d’eau. Avec son arrondi, le toit de la rotonde a tout d’un siège de toilette…

Malgré son nom, l’Université des ressources en eau n’a semble-t-il pas choisi délibérément la forme de l’immeuble.

«Ça ressemble vraiment à des toilettes. Le glorieux nom de notre université va faire le tour du monde», s’amuse un étudiant sur le réseau social Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. Le gouvernement provincial a dépensé 86 millions de yuans () pour ce bâtiment destiné à aider les diplômés qui le souhaitent à créer leur entreprise, a rapporté le quotidien Henan Daily.

Le développement économique fulgurant de la Chine au cours des dernières décennies a donné libre cours à l’imagination des architectes, au point que le président Xi Jinping lui même avait dit fin 2014 en avoir assez des constructions «grotesques».

Les Pékinois ont rebaptisé «Grand caleçon» le siège de la télévision nationale (CCTV) dans la capitale, tandis que non loin de là l’immeuble qui abrite le Quotidien du peuple, l’organe du Parti communiste chinois (PCC), présentait pendant sa construction une ressemblance gênante avec un pénis géant.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!