À la recherche d’un nouvel emploi, vous décrochez un entretien d’embauche. Au cours de l’entrevue, quels sont les signes à surveiller?

Personne ne peut savoir avec certitude comment un gestionnaire a perçu sa candidature. Mais certains comportements sont encourageants. C’est le cas si le recruteur promeut sa compagnie. Alors que vous êtes présent pour vendre votre salade, le gestionnaire parle autant, sinon plus que vous. Ça peut être un signe qu’il est impressionné par votre candidature.

L’entretien durera aussi un peu plus longtemps que prévu. Et qu’on se le tienne pour dit: les gestionnaires n’ont pas de temps à perdre. Un entretien d’embauche dure en moyenne une heure. Selon le recruteur Laurent Hyzy, blogueur pour L’express, s’il dure moins de 30 minutes, ça donne «un signal peu encourageant».

Autres bons signes: l’entrevue prend des allures de conversation, l’ambiance est détendue et le recruteur parle des avantages liés au poste et de la rémunération.
Ce dernier peut même aller jusqu’à parler de manière assez précise de la suite du processus d’embauche, se projetant dans l’avenir en vous incluant dans son scénario.

Une avant-dernière étape consiste souvent à demander des références: c’est assurément un signe qu’on veut aller de l’avant avec vous.

Finalement, tout juste avant de partir, le gestionnaire vous fait des salutations qui n’en finissent plus.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!