Obtenir son diplôme de fin d’études marque le début d’une nouvelle vie pour les étudiants. Cependant, ce n’est pas sur les chapeaux de roues que se fait leur entrée sur le marché du travail, révèle une nouvelle étude.

Un sondage de la Banque TD Canada Trust auprès des jeunes diplômés indique que, pour 36% d’entre eux, il faut jusqu’à un an pour trouver un emploi. Qui plus est, pour 39% des sondés, la rémunération est moins élevée que ce à quoi ils s’attendaient.

L’entrée dans la vie active engendre également des dépenses non budgétées, comme l’achat de vêtements de travail pour 27% des répondants et les frais de transport pour 23% d’entre eux.

Autre élément important, bien que 48% désirent devenir financièrement indépendants, 36% se sentent angoissés ou dépassés lorsque vient le temps de gérer leur budget seuls.

«Les diplômés d’aujourd’hui sont ambitieux et motivés, mais face aux réalités du marché du travail, ils peuvent vivre des sentiments de pression financière et de culpabilité, en particulier lorsqu’ils sont incapables de se payer les choses dont ils ont envie», explique Émile Khayat, directeur de succursale, TD Canada Trust.

L’étude a d’ailleurs révélé qu’une fois leur salaire en poche, la moitié des sondés se sentaient coupables d’utiliser leur argent pour des achats réconfortants plutôt que pour leurs obligations financières, comme le remboursement de leurs dettes.  Émile Khayat conseille aux nouveaux travailleurs de «se fixer des objectifs réalistes et gérables, et de demander conseil à une personne-ressource, comme un spécialiste des finances.» Ce serait la clé pour composer avec de nouvelles réalités financières et partir du bon pied.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!