Visant à former des techniciens en inspection dans le domaine de la santé publique  environnementale, une attestation d’études collégiales (AEC) est née d’une réflexion menée
à la suite de l’épidémie de légionellose qu’a connue Québec en 2012. Le directeur de la formation continue du Cégep de Sorel-Tracy, Patrick Fortin, a expliqué à Métro les tenants et aboutissants de ce programme, dont le secteur, encore méconnu, fait pourtant face à une réelle pénurie de main-d’œuvre.

Comment est venue au Cégep de Sorel-Tracy l’idée de cette AEC?

Le programme a été créé en raison de l’éclosion de légionellose qui a eu lieu à Québec en 2012, et qui s’est soldée par des décès. C’était lié à des tours de refroidissement à l’eau. Le problème, c’est que le gouvernement provincial avait fait beaucoup de coupes chez les inspecteurs qui analysaient des installations environnementales de ce type. Nous avons alors été approchés par deux anciens employés – des inspecteurs qui disaient qu’il devrait y avoir un cours pour former des inspecteurs en santé publique environnementale.

Concrètement, à quels types de débouchés peut-on s’attendre en suivant cette formation?

Quand on parle de «santé publique environnementale», on parle de santé humaine, de santé animale, d’environnement. Cela concerne tout ce qui touche l’eau, l’air, le sol, les aliments, les matières résiduelles, le contrôle des maladies, l’épidémiologie, la parasitologie, la construction, l’entretien des bâtiments, etc. On couvre tout cela. Les «techniciens en inspection» que l’on forme doivent être capables de reconnaître les problèmes sanitaires, d’appliquer des mesures correctives et de faire les suivis. Ces finissants pourraient exercer des fonctions dans les municipalités, les villes, les départements de santé publique, les compagnies d’assurances, des chaînes de restauration, les CSSS, la Régie du bâtiment, la Direction de santé ublique de Montréal ou des ministères.

Quelles sont les particularités de ce programme?

Nous sommes le seul cégep au Québec à offrir cette formation. Il n’y a pas nécessairement de diplôme d’études collégiales ou universitaires qui permette d’avoir des cours aussi précis. On a vraiment un programme unique qui répond à des besoins ciblés.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!