Les parents peuvent éclairer leur jeune par leur intérêt, leur soutien et leur enthousiasme.

À 16 ans, il est difficile de choisir une carrière. Que pouvez-vous faire, comme parent, pour aider votre enfant à choisir un métier, une profession, un programme d’études? Voici quelques recommandations pour vous aider à accompagner un jeune indécis.

Ne lui imposez pas vos idées
Vous auriez aimé devenir architecte, avocat ou médecin? Parlez-lui de vos rêves. S’ils correspondent aux siens, tant mieux! Mais si votre enfant a d’autres projets en tête, laissez-le suivre sa propre voie. Un jeune indécis peut se laisser entraîner dans une direction qui est parfois contraire à ses aspirations. S’il réalise après coup que vous l’avez influencé dans son choix, il pourrait vous en vouloir longtemps.

Ne lui donnez pas de fausses informations
Ce qui était vrai il y a 20 ou 30 ans ne l’est probablement plus aujourd’hui. Faites attention si vous tentez de lui donner des conseils sur des cours à suivre ou sur des perspectives professionnelles.

Ne l’ignorez pas
Vous avez peur de donner de faux renseignements à votre jeune et vous vous abstenez pour cette raison de lui parler d’avenir? Vous préférez le référer à un spécialiste? Le message peut être mal interprété : votre enfant pourrait penser que son avenir ne vous intéresse pas. N’hésitez pas à poser des questions à votre jeune et écoutez attentivement ses réponses. Montrez-vous intéressé par son choix de carrière.

Ne riez pas de ses idées fantaisistes
Il vous dit qu’il veut être cuisinier, mais ne se fait même pas cuire un Å“uf à la maison. Elle veut devenir vétérinaire, alors qu’elle est allergique aux animaux. Vos enfants exprimeront des idées qui vous paraîtront farfelues. Cela fait partie d’un processus normal de prise de décision, au cours duquel on énumère souvent toutes sortes de possibilités qui ne seront pas retenues. Au lieu de discréditer une idée qui vous paraît étrange, questionnez votre enfant : «Pourquoi envisages-tu le métier de cuisinier?» Le choc de la réalité le rattrapera assez vite et il devra tôt ou tard tenir compte de diverses contraintes (résultats scolaires, coût et lieu de formation, aptitudes, conditions de travail, etc.).

Soulignez ses qualités, ses aptitudes, ses compétences
Le jeune qui a une bonne estime de lui-même peut persévérer avec confiance dans sa démarche en orientation et s’appuyer sur des bases solides : ses qualités, ses aptitudes, ses compétences. Un parent est comme un miroir de l’identité pour un jeune. Quelle image lui renvoyez-vous de lui-même? Lui parlez-vous de ses qualités, de ses forces, de ses intérêts depuis qu’il est petit? Une image négative fragilise le jeune; il perd confiance en lui et se croit incapable de réussir sa vie.

Encouragez-le à se fixer des objectifs et à les atteindre
Certains jeunes ont besoin que leurs parents les encouragent, les aident à se relever après un échec. Ils ont besoin d’un coach qui leur donne des tapes dans le dos et les aide à visualiser leur objectif. Pour s’orienter, il faut prendre conscience que son avenir se joue maintenant. Aidez votre jeune à comprendre que les gestes qu’il pose aujourd’hui façonnent son avenir. Dans chaque problème se cache une solution. Par votre intérêt, votre soutien et votre enthousiasme, vous éclairerez la route de votre jeune.

Prêchez par l’exemple
Votre enfant vous regarde vivre; le métier ou la profession que vous exercez vous-même lui donne ou non le goût d’occuper un emploi semblable plus tard. Parlez en termes réalistes de votre travail à votre jeune. Racontez-lui vos bons coups et expliquez-lui les obstacles que vous réussissez à franchir. Vous avez une grande influ­ence sur la perception qu’il a du monde du travail.

Des jeunes s’expriment sur leur carrière. Voyez leurs vidéos et votez pour votre préférée.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!