Les juristes membres de l’Association des juristes de l’État, qui représente 1 000 avocats et notaires travaillant pour différents ministères, ont voté à 90 % en faveur d’un mandat visant à autoriser des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée, en cas de besoin. En cause : la négociation de leurs conditions de travail avec le Conseil du Trésor qui n’est guère fructueuse», selon Me Marc Lajoie, président de l’association.

Le principal point en litige porte sur une clause de protection contre les risques de conflits entre les obligations déontologiques d’un avocat et ses responsabilités d’employé d’un ministère. Sur ce dernier point, l’association demande que les règles d’éthique et de déontologie auxquelles sont soumis les avocats et les notaires aient toujours préséance sur les conditions de l’emploi au ministère.

«Avant d’être des em­ployés de l’État, nous som­mes des avocats et des notaires. Nous demandons une protection pour que nous n’ayons pas à choisir entre notre emploi et la déontologie», explique Me Lajoie. Joint au téléphone, la porte-parole du Conseil du Trésor a affirmé avoir toujours confiance en la né­gociation avec les juristes de l’État. «On est en négociation pour en arriver à une entente négociée», a indiqué l’attachée de presse de la ministre Michelle Courchesne, Isa­belle Mercile.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!