Pour les candidats, les opportunités d'emploi ne manquent pas au Salon Formation Emploi.

Avec de 20 000 à 23 000 visiteurs chaque année au printemps, Maud Allard, la présidente d’Expoz (qui produit le Salon Formation Emploi), n’a pas de soucis à se faire : l’édition 2011 du Salon devrait être un succès. «On a déjà 130 entreprises qui participent, et ce n’est pas fini!» annonce-t-elle.

Cette année, deux secteurs mènent une offensive majeure : celui des transports et celui de l’électrique et de l’électronique. «Dans ces secteurs, beaucoup d’entreprises sont représentées par leur association, qui est généralement un regroupement de professionnels : être au Salon leur offrent une chance de faire connaître différentes entreprises», ex­plique Mme Allard.

En dehors de ces do­maines phares, presque tous les types de secteurs et d’activités sont représentés. Cela n’est pas étonnant si on considère les pénuries annoncées dans presque tous les domaines de l’économie d’ici les huit prochaines années.

Par ailleurs, cette année, plusieurs régions du Québec, ainsi que plusieurs provinces du Canada participent au Salon. En plus de l’aspect principal lié à la recherche d’emploi, le Salon offre aussi un pôle d’aide à l’emploi et un volet formation professionnelle et continue. Le premier aborde des questions relatives à l’orientation pour les populations sujettes à des discriminations à l’embauche. Quant au second, il a pour vocation de renseigner les 30 % de visiteurs qui viennent chercher des renseignements sur les différentes formations.

Conseils

Maud Allard propose quelques conseils pour faire bonne impression :

  • Se mettre sur son trente et un : il faut venir au Salon comme si on allait en entrevue, donc s’habiller en fonction du type d’emploi qu’on vise.
  • Se présenter avec une attitude positive : il faut être à son avantage, montrer son attitude positive, sourire, être fier de ses qualités (sans pour autant être arrogant) et ne pas avoir l’air de quémander.  L’embauche n’est pas un service que le recruteur rend à l’employé : chacun a besoin de l’autre.
  • Amener son CV : cette année, pas de service de copie sur place, alors mieux vaut prévoir plusieurs copies.
  • Prendre les coordonnées du recruteur : si le contact a été bon, ne pas hésiter à prendre les coordonnées pour pouvoir faire un suivi et profiter au maximum de cette occasion de ren­­con­trer les gens en personne.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!