Les jeunes sont aussi entourés de conseillers professionnels qui sont là pour les aider à se construire un parcours.

Comment redonner confiance à des jeunes exclus du système scolaire? Des ados abîmés en route, qui ont perdu confiance en eux et en leur capacité à apprendre?

Cybercap, un or­ganisme à but non lucratif qui a soufflé l’année dernière ses dix bougies, leur propose une solution innovante, que présente Line Savoie, directrice des interventions en em­ployabilité de l’organis­me.

«L’idée est d’initier ces jeunes aux emplois des nouvelles technologies. Souvent, ce sont des jeunes qui manquent de diplômes, qui ont de la difficulté à trouver un travail ou des problèmes avec l’autorité, raconte-t-elle. L’objectif est de les remettre sur les rails.»

Le programme TransiTion, par exemple, propose des formations de six mois. «Dans un premier temps, pendant trois mois, les jeu­nes expérimentent plusieurs logiciels de traitement d’ima­ges, d’animation en deux dimensions, de son, de montage vidéo… Pendant les trois mois suivants, ils travaillent sur un projet réel. Nous offrons nos services multimédias aux entrepri­ses, ensuite on attribue les projets aux jeunes.»

S’ensuit un processus de réalisation classique : préparation de la rencontre avec le client, production de maquettes, lancement du produit… «Le lancement est un moment très important pour les jeunes : c’est le moment où on honore le travail accompli», commente Line Savoie.

Ces expériences viennent gonfler les CV de jeunes en manque d’expérience professionnelle. En effet, Cybercap ne prétend pas assurer à tous ces jeunes un emploi dans le domaine du multimédia. «Seule une minorité d’entre eux trouve un emploi dans ce domaine. Mais ils repartent avec des acquis personnels, une technique, un portfolio garni et une expérience professionnelle. Ils sortent du « Je ne suis bon à rien! » pour repartir du bon pied.»

À Cybercap, les jeunes sont aussi entourés de con­seillers professionnels, qui sont là pour les aider à se construire un parcours. Le succès paraît être au rendez-vous puisque 65 % des jeu­nes qui passent par les locaux de Cybercap reprennent les études ou se trouvent un emploi. Ils sont 64 par an à profiter de l’une ou l’autre des formations offertes par l’organisme.

Des projets Cybercap
Parmi les réalisations de Cybercap, on peut citer :

  • Des capsules vidéo pour couvrir un camp d’été à la demande d’Ubisoft.
  • Des capsules vidéos pour suivre les activités du festival Les Ptits bonheurs dans le quartier Hochelaga–Maisonneuve.
  • La création du site internet de la Table de concertation jeunesse Centre-Sud
  • Des encarts pour la Commission scolaire de Montréal

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!