Au cours d’une entrevue, sachez comment démontrer à l’employeur une attitude gagnante. Pour décrocher un emploi, il n’y a pas que les compétences et l’expérience qui comptent. L’attitude aussi!

Être positif
Durant l’entrevue, soyez positif. Montrez que vous êtes une personne qui voit le bon côté des choses et qui cherche à tirer parti de toutes les situations. Dans certaines circons­tances, il est recommandé de taire les vérités susceptibles de nuire à quelqu’un d’autre. Ne dénigrez jamais un ancien employeur, collègue ou autre personne. Cette stratégie est mauvaise, même si c’est la vérité.

Parler avec assurance
Lorsque vous répondez aux questions, parlez lentement. Prenez le temps de bien choisir vos mots, puis respirez entre chaque phrase. Certains candidats ont tendance à ré­pondre très rapidement, sans doute par nervosité. Articulez distinctement et parlez avec assurance.

Écouter attentivement
Qui dit échange, dit parole, mais aussi écoute. En entrevue, vous devez écouter très attentivement ce qui vous est demandé. Il existe de ces gens qui ne cessent de parler. Ils parlent tellement qu’ils oublient d’écouter les questions jusqu’au bout. Ils font alors des erreurs d’interprétation et fournissent des réponses inappropriées. Répondre «à côté» des ques­­tions est l’une des causes d’échec en entrevue. Il est donc essentiel d’écouter.

Bien réagir au silence

La situation probablement la plus inconfortable est lorsque l’interviewer semble volontairement maintenir le silen­ce après que le candidat a terminé de ré­pondre à une question. Pour briser le silence, certains candidats vont se mettre à «parler pour parler». Cette mesure est très dangereuse; on risque de livrer des informations qu’on n’avait pas initialement l’intention de dévoiler et qui ne font pas par­tie du message qu’on souhaite laisser. Vous pouvez rompre ce silence simplement en relançantl’employeur par une que­­stion du genre: «Ai-je bien répondu à votre question?»

Rester honnête
En entrevue, vous êtes tenu de répondre de bonne foi aux questions qui vous sont posées. La malhonnêteté figure parmi les traits de caractère que les employeurs détectent facilement. Essayer de les tromper risque non seulement de nuire à votre crédibilité, mais aussi de vous disqualifier.

Par contre, dire la vérité ne veut pas dire se livrer à cœur ouvert : vous n’êtes pas sur le divan d’un psychanalyste! Ce qu’il est important de garder à l’esprit, c’est de vous présenter sous un angle positif. Ce n’est pas de la vantardise ou de la malhonnêteté que de valoriser vos expériences positives et de donner une impression favorable de vous-même. 

Si on vous demande de parler du pire échec de votre carrière ou d’une mauvaise expérience, ne masquez pas la vérité. Soyez franc, mais bref… Votre facilité à en parler donnera certaines indications sur votre personnalité : en décrivant comment vous avez surmonté ce problème, montrez que vous allez de l’avant, que vous êtes motivé et que vous n’êtes pas du genre à vous laisser abattre par une situation difficile.


Cette chronique est un service de Septembre éditeur. 

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!