Collaboration spéciale Le commérage peut être extrêmement nuisible.

Le commérage consiste à faire circuler sous forme de rumeurs ou d’insinuations des informations (vraies ou fausses) sur tel ou tel aspect de la vie personnelle ou professionnelle de quelqu’un. Que les renseignements véhiculés soient vrais ou faux, le commérage a pour effet, intentionnel ou non, d’induire en erreur les autres et de déformer les faits. Le commérage peut être extrêmement nuisible pour la personne visée.

En répétant les informations provenant de potins racontés par d’autres individus, vous risquez de dénaturer les faits. Fuyez le commérage. N’y prenez pas part et éloignez-vous de ceux qui s’y adonnent.

Ne l’oubliez pas : les victimes découvrent presque toujours les auteurs des rumeurs. Si vous avez contribué à répandre celles-ci, vos relations avec la personne visée en pâtiront sérieusement.

Mandat
Demandez-vous ce que vous avez ressenti en apprenant que certaines personnes répandaient des rumeurs sur votre compte.

À retenir

Le commérage, c’est moche. Ne vous en mêlez pas

Conseil no 39 tiré de 136 leçons de savoir-être au travail,
de Robert E. Dittmer et Stephanie McFarland,
Les Éditions Transcontinental

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!