Josie Desmarais/Métro Phoénix Hart

Phoénix Hart, bientôt 14 ans, est bénévole à la clinique de Musicothérapie Westmount depuis plusieurs semaines. Elle s’implique auprès d’un groupe de cinq musiciennes en herbe atteintes de troubles du spectre de l’autisme, les Fireball Rainbow. Métro l’a rencontrée.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer dans cette clinique?
Je devais faire du bénévolat dans le cadre de l’école. Quand ma mère a vu que la clinique de Musicothérapie Westmount cherchait des bénévoles, ça m’a tout de suite parlé parce que j’aime beaucoup la musique et que je voulais faire quelque chose qui rejoigne mes intérêts. J’ai rencontré la directrice, Alison Usher-Jones, et j’ai assisté à un cours qui m’a beaucoup plu.

En quoi consiste le cours?
On chante, on joue ensemble, et on fait d’autres activités artistiques, comme de la peinture. Les filles ont de 8 à 11 ans et il y en a deux qui entrent dans l’adolescence. Elles ont donc composé une chanson dans laquelle elles racontent toutes les choses qu’elles pourront faire quand elles seront ados. Elles ont déjà une mélodie, mais elles improvisent les paroles à chaque séance! C’est aussi un endroit où les filles peuvent aller sans être jugées. Oui, l’autisme prend une grande place dans le cours, mais ça leur permet d’apprendre à interagir avec des gens dans différents contextes.

Que savais-tu des troubles du spectre de l’autisme avant de devenir bénévole?
J’ai côtoyé des élèves atteints de ce trouble au primaire et au secondaire. Je savais donc ce que c’était, mais j’en apprends encore beaucoup. J’ai découvert, par exemple, qu’ils ont plus de difficulté que les autres à gérer leurs émotions.

Comment t’impliques-tu concrètement?
Avec une autre bénévole, on accompagne les filles dans leur apprentissage pendant qu’Alison donne le cours. Ça arrive qu’elles aient besoin de plus d’attention si elles sont stressées ou qu’elles n’ont pas passé une bonne journée. On est là pour elles!

Qu’est-ce que ça t’apporte?
Savoir que j’ai peut-être fait quelque chose qui les a aidées dans leur journée ou qui les a fait sourire m’apporte beaucoup de bonheur. C’est un sentiment assez cool! J’ai appris à les connaître et on a une belle dynamique. On a toutes des personnalités différentes et chacune apporte quelque chose au groupe.

En rafale

Quel a été ton dernier voyage?
J’ai été à Sandbanks, en Ontario, avec ma mère.

Quel est le dernier film que tu aies vu?
Mamma Mia! Here We Go Again. J’ai adoré!

Joues-tu d’un instrument?
De la guitare.

Une fois par mois, Métro propose, en collaboration avec le Conseil jeunesse de Montréal, des portraits de jeunes inspirants.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!