Getty Images/iStockphoto Quand vient le temps de négocier avec son employeur, on pense souvent en termes d’augmentation salariale, mais bien d’autres «petits plus» peuvent rendre notre vie plus agréable.

Quand notre employeur est réticent à l’idée de nous accorder une augmentation salariale, il est toujours possible de négocier certains avantages qui valent autant, sinon plus, qu’une augmentation. Dix suggestions.

1. Pourquoi pas un bonus?
Peut-être que notre employeur n’est pas prêt à nous accorder une hausse salariale, mais pourquoi ne pas lui demander un bonus de fin d’année ou lié à notre rendement? Voilà qui peut constituer un bon compromis pour les deux parties.

2. Avantages matériels liés au travail
«Nous pouvons aussi demander qu’on nous prête une voiture, ou obtenir un budget pour couvrir nos frais de déplacement», explique la conférencière Stéphanie Milot. Une économie intéressante qui vaut parfois une hausse salariale.

3. Des actions de l’entreprise
Certaines entreprises offrent à leurs employés la possibilité d’investir dans la compagnie. C’est une marque de reconnaissance de la part de l’employeur, et au bout du compte, ça peut s’avérer payant.

4. Plus de congés
Qui ne rêve pas d’avoir plus de vacances? On peut demander à notre employeur plus de semaines de vacances annuelles ou quelques congés supplémentaires au cours de l’année. Une autre façon de bien profiter de la vie!

5. Télétravail
Selon Stéphanie Milot, «offrir à quelqu’un la possibilité de travailler de chez lui un ou deux jours par semaine, c’est tout un avantage! Quand nous pensons au nombre d’heures passées dans les transports chaque semaine pour nous rendre au boulot, c’est une option alléchante pour de nombreuses personnes.»

6. Financement d’une formation
Améliorer ses compétences alors qu’on se trouve sur le marché du travail peut s’avérer très avantageux, surtout quand c’est notre employeur qui paye! En suivant une formation, on acquiert de nouvelles connaissances et on élargit son champ de compétences. On peut donc se voir offrir des tâches plus stimulantes. Et avec un diplôme supplémentaire, on a plus de chances d’obtenir par la suite une augmentation de salaire! On peut aussi demander à notre patron d’assister à des formations ou à des colloques liés à notre travail, ou encore d’obtenir les services d’un mentor au sein de l’entreprise. Ces options, qui nous aideront à nous améliorer, auront forcément des retombées positives pour l’employeur.

7. Possibilité d’avancement
Si notre patron ne veut pas nous augmenter, pourquoi ne pas lui demander de faire une différence autrement dans notre vie au travail en sollicitant un changement dans nos tâches, ou encore un rôle plus stimulant?

8. Qualité de vie au travail
Tant qu’à passer un nombre d’heures considérable au travail, aussi bien y être à l’aise. «Avoir une chaise ergonomique ou un ballon sur lequel s’asseoir, ou même avoir son bureau près d’une fenêtre, voilà des petites choses qui rendent le quotidien beaucoup plus agréable!» dit Stéphanie Milot.

9. Protection en cas de perte d’emploi
Personne n’aime penser à ce qui arriverait si, pour une raison ou pour une autre, on devait perdre son emploi. Mais il y a un avantage à négocier avec son patron une indemnité de départ ou un service d’accompagnement pour nous aider à trouver un nouveau travail en cas de pépin.

10. Aménagement du temps de travail
Quand on travaille à temps plein, on a parfois l’impression de manquer de temps. Il est ainsi possible de négocier avec son employeur de répartir son temps de travail sur quatre jours plutôt que sur cinq, ou encore de demander d’avoir un horaire mieux adapté à son style de vie.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!