Pour faire le saut de l’université au monde du travail, il faut dire bye-bye à sa casquette et à ses Converse pour adopter le look de l’emploi.

Voici donc des erreurs à éviter et des conseils pour créer sa garde-robe professionnelle en un tournemain.

Un style personnalisé
«Le principal danger qui guette les nouveaux diplômés, c’est de vouloir trop en faire, affirme Louise Labrecque, styliste et directrice de l’Académie Avec style. Il faut éviter de masquer notre personnalité derrière des vêtements très “corpos”. Mieux vaut adopter un look professionnel qui exprime aussi nos goûts.»

La styliste recommande aux jeunes professionnels de commencer par la base et d’investir dans des vêtements de qualité. «Monter sa garde-robe, c’est comme bâtir une maison. Il faut une fondation, de la décoration et de la finition, explique-t-elle. De plus, notre garde-robe doit être polyvalente et s’adapter à toutes les situations.»

Une garde-robe bien pensée
Une garde-robe intelligente doit renfermer environ 50% de vêtements et d’accessoires de base, 40% de vêtements ayant plus de caractère et environ 10% de vêtements de fantaisie, soit des morceaux coups de cœur, dernier cri ou plus originaux. Classiques, indémodables et passe-partout, les vêtements de base s’agencent avec toutes les autres pièces de la garde-robe.

Louise Labrecque conseille de choisir des morceaux d’excellente qualité, de moyen à haut de gamme, dans des couleurs neutres. Même s’ils peuvent être plus chers, ils dureront plus longtemps et demanderont moins d’entretien.

Les vêtements de caractère révèlent la personnalité par la couleur, la texture, la coupe ou les motifs. «On peut choisir par exemple un veston rouge, une blouse ou un pantalon imprimé», explique la styliste. Enfin, les vêtements de fantaisie sont facultatifs et servent à compléter un look avec les tendances de la saison, souvent passagères.

Les essentiels
Pour avoir une garde-robe qui permet différents agencements, il faut compter au minimum 15 morceaux, incluant un manteau. «Pour les femmes, je recommande un tailleur-pantalon, une robe cintrée sans manches qui convient à un style chic ou décontracté, un cardigan, un pantalon noir, un sac à main en cuir de bonne qualité, un trench coat et trois belles paires de chaussures, dont un escarpin à talon mi-haut, confortable et tout-aller, et une chaussure ayant plus de caractère, comme un bottillon. Des blouses, des pulls à col en V et des camisoles de couleur mettent aussi de la variété dans les tenues», explique la styliste.

Pour les hommes, c’est plus simple: la garde-robe de base peut inclure un complet-veston, une veste, deux pantalons, quatre chemises, deux pulls et une paire de chaussures, à compléter avec des cravates, des chaussettes et un manteau de ville. Le style exigé par chaque milieu de travail peut varier grandement selon le domaine d’activité et la profession occupée. Dans les premiers temps, pour ne pas créer d’impairs, il convient donc d’afficher une certaine réserve, d’observer ses collègues et de s’informer du code vestimentaire de l’entreprise.

Jusqu’au bout des ongles
Souvent, même les petits détails peuvent jouer en votre faveur : de nouvelles lunettes, une coupe au goût du jour, des ongles soignés avec un vernis discret et un joli manteau pour la saison froide, car c’est la première chose qu’on verra.

«Il faut faire attention à tous les aspects de son apparence, car une première impression se forge en quelques millisecondes, soutient Louise Labrecque. Un beau look est votre meilleur allié dans une recherche d’emploi ou dans un premier poste!»

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!