Métro Une étude récente a démontré le lien entre le bien-être des employés et leur implication au travail.

Un employé travaillant à temps plein passe une bonne partie de la semaine au bureau, et ce, sans compter le temps de déplacement. La vie professionnelle prenant une grande place dans le quotidien, vaut mieux être heureux au travail!

Pour le psychologue industriel Michel Langlois, le bonheur au bureau passe de moins en moins par un calcul basé sur le salaire et les avantages sociaux. S’il faut être satisfait de ses conditions pécuniaires, cela ne suffit pas à garantir un réel bien-être. «Il y a des aspects plus difficiles à mesurer, explique-t-il. Par exemple, quand je sens que mes compétences sont utilisées correctement, je suis un peu plus fier de mon travail.»

Par ailleurs, une récente étude québécoise publiée en septembre dans le bulletin de l’Ordre des psychologues du Québec fait un lien entre le bien-être des employés et leur implication au travail. Un employé heureux serait donc un employé plus performant, qui cherche à en faire plus et à contribuer positivement à son milieu de travail. Il s’agit notamment, selon Michel Langlois, d’une des premières études qui semble dégager un lien solide entre le bonheur au travail et le fait de se sentir important, valorisé.

Un employeur a donc grand intérêt à favoriser le bien-être de ses employés, ce qu’il peut faire en mettant en place un système de mentorat et en responsabilisant davantage son personnel. «Parfois, il peut s’agir de quelque chose d’aussi banal que de féliciter un employé qui a fait un bon travail», souligne Michel Langlois. «Une personne ne s’attend pas à une augmentation de salaire pour chaque bon coup, mais un merci sincère peut faire toute une différence psychologiquement!»

***

Quelques questions à vous poser
1. Suis-je satisfait de ma rémunération et de mes avantages sociaux et matériels? Est-il possible de négocier mes conditions?
2. Ma relation avec mes collègues est-elle plaisante ? Suis-je heureux de les côtoyer? Contribuent-ils positivement à ma performance au travail?
3. Est-ce que je fais ce pour quoi on m’a engagé? Suis-je motivé au travail?
4. Est-ce que les tâches qu’on me donne font en sorte que mes compétences sont utilisées? Suis-je fier du travail accompli?
5. Mes succès et mes efforts sont-ils reconnus et appréciés? Est-ce que je sens que je contribue au succès de l’entreprise?

***

Vox pop: Êtes-vous heureux au travail?

  • Geneviève Lepage, chargée de cours

«Ce qui me rend heureuse au travail, c’est de sentir que mes connaissances sont utiles à la société. Aussi, la relation d’entraide et d’échange avec les collègues est agréable.»

  • Cynthia Tremblay, agente administrative en milieu médical

«Oui, j’ai un travail stimulant et un environnement dynamique avec des collègues en or. Je suis en contact avec des gens différents, les journées ne sont jamais pareilles!»

  • Denis Rainville, technicien en informatique

«Oui, car c’est très varié, chaque jour apporte de nouvelles situations dans un milieu unique qui allie mes compétences en informatique et mon bagage en agroalimentaire.»

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!