Vincent Ouellette

Vincent Ouellette a grandi avec les jeux vidéo. Au moment de choisir une carrière, il recherchait un emploi à la fois créatif et stable. C’est sa mère qui lui a suggéré l’industrie du jeu, puisqu’elle l’imaginait bien dans ce domaine. Il l’a écoutée et ne l’a jamais regretté.

Après avoir touché aux arts plastiques et à la scénographie, Vincent entre au Campus Ubisoft en conception et réalisation de jeux en 2007. Tout de suite après avoir décroché son diplôme, il est embauché par l’entreprise du même nom, Ubisoft Montréal.

Maintenant concepteur de niveaux de jeu, il est responsable de la mise en scène des différents tableaux d’un jeu. «Je fais d’abord une recherche visuelle pour me familiariser avec l’époque et le monde propres à l’histoire du jeu. Ensuite, j’élabore une conception sur papier, avant d’en faire un prototype en 3D. Puis, c’est là que la programmation entre en scène», explique Vincent.

Quand toutes ces étapes sont achevées vient le moment du test. Des joueurs viennent alors en studio pour essayer le jeu vidéo, tandis que les concepteurs de niveaux sont attentifs au moindre pépin ou désagrément. Ils ajustent le jeu au besoin, selon les réactions des joueurs.

Vincent Ouellette est fasciné par l’environnement d’un jeu et la magie qui peut s’en dégager. «Plus que tout, l’aspect architectural de mon métier me stimule particulièrement», dit-il.

Créativité, passion et sens des responsabilités sont les qualités essentielles d’un concepteur de niveaux de jeu. «Il faut aussi être capable de souplesse et d’adaptation, en plus d’accepter la critique», ajoute M. Ouellette.

Que conseille-t-il à ceux qui voudraient suivre ses traces? «Foncez! L’industrie du jeu vidéo est excitante et en plein développement. Il y a plein d’opportunités. « Si tu veux, tu peux » est peut-être un cliché, mais il s’applique bien au jeu vidéo.»

Salaire
Le salaire d’un concepteur de niveaux de jeu varie grandement suivant ses compétences et de l’entreprise qui l’emploie.

  • Selon Emploi-Québec, le salaire annuel moyen d’un concepteur est d’environ 36 000 $, et varie de 14 $ à 24 $ de l’heure. Ces chiffres sont à prendre avec un grain de sel toutefois, puisque les données englobent d’autres professions, dont les illustrateurs et les designers graphiques. Pour TECHNOCompétences, un concepteur de niveaux de jeu vidéo peut plutôt s’attendre à empocher près de 60 000 $ par année.
  • 723 personnes, soit 11 % des professionnels dans l’industrie du jeu vidéo, s’occupent de la conception des jeux, si l’on en croit l’étude L’emploi dans l’industrie du jeu électronique au Québec en 2010, réalisée par TECHNOCompétences. Le nombre d’emplois est approximatif, car dans certaines entreprises, surtout les petites, il n’est pas rare de voir une personne porter plusieurs chapeaux.

    * Sources : Enquête de rémunération TECHNOCompétences 2010

Aussi dans Carrières :

blog comments powered by Disqus