«Un intégrateur multimédia doit d'abord avoir un esprit créatif bien développé.» - Nancy Leroux

CV

  • Nom : Nancy Leroux
  • Formation : Techniques d’intégration multimédia, Cégep de Sainte-Foy, 2005
  • Employeur au moment de l’entrevue : Université Laval
  • Dans la profession depuis : 2005

Pourquoi avez-vous choisi la profession d’intégratrice multimédia?
Je voulais travailler en informatique, mais je ne voulais pas faire
uniquement de la programmation. J’ai un côté logique, mais j’ai aussi un
côté créatif. L’intégration multimédia me permet de combiner ces deux
aspects.

Quelles sont les principales tâches d’un intégrateur multimédia?
On doit faire des animations 2D et 3D, traiter des vidéos, apprêter des
images et combiner le tout avec la programmation web. L’essentiel de
notre travail, c’est ça : faire le pont entre le design graphique et la
programmation. D’où le mot «intégration» dans l’intitulé de notre
profession!

Quelles qualités un intégrateur multimédia doit-il posséder?

Il faut d’abord avoir un esprit créatif bien développé. Il faut aussi
être débrouillard et aimer résoudre des problèmes, parce que des
problèmes, ça arrive souvent en informatique! La polyvalence et la
capacité de mener plusieurs projets de front sont des qualités
essentielles, parce qu’on travaille rarement sur une seule chose à la
fois. Enfin, il faut savoir travailler en équipe parce qu’on est souvent
entouré d’un tas de gens : des designers graphiques, des concepteurs,
des programmeurs et, dans mon cas, des professeurs.

Quels aspects du travail préférez-vous?
Le travail d’équipe, justement. Je suis toujours fascinée de voir quel
genre de projet on peut mettre sur pied lorsque tout le monde met
l’épaule à la roue. L’équilibre entre le côté créatif et logique me
plaît aussi beaucoup.

Quels sont les points négatifs ou les difficultés liés à votre travail?
Le web est un domaine qui évolue très rapidement. Ça demande donc beaucoup d’efforts pour se tenir à jour.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui songe à devenir intégrateur multimédia?

Il faut prendre le temps de bien se renseigner sur les débouchés. Cette
profession n’ouvre pas que les portes des entreprises de jeux vidéo…

Et qu’aimeriez-vous dire aux filles qui envisagent d’exercer ce métier?
Foncez! Ce n’est pas une profession réservée aux garçons qui aiment les jeux vidéo!

Aussi dans Carrières:

blog comments powered by Disqus