Cégep Gérald-Godin Le voyage, organisé dans le cadre d’un cours terminal d’intégration des acquis, a permis aux étudiants de mettre en pratique des notions apprises en classe.

Courir après les papillons dans une forêt humide du Costa Rica, c’est la chance qu’a eue Sarina Lalla, l’une des 19 étudiants du Cégep Gérald-Godin ayant participé à un voyage scientifique offert aux finissants en sciences de nature.

Le voyage, organisé dans le cadre d’un cours terminal d’intégration des acquis, a permis aux étudiants de mettre en pratique des notions apprises en classe. Et quelle pratique! «Les étudiants ont passé une semaine dans une station biologique, à travailler sur différents organismes: grenouilles, singes, fourmis et papillons», explique Anne-Marie Dussault, professeure de biologie au cégep et organisatrice du voyage. La station de recherche «El Zota» se situe dans une forêt tropicale humide de la région de Limón. «C’est un grand terrain protégé et conservé, réservé aux études», précise-t-elle.

Les animaux ne sont donc pas mis à la disposition des étudiants. Ces derniers devaient entrer en contact avec eux par leurs propres moyens. «On devait attraper des papillons de trois différents milieux de la forêt et analyser leurs prédominances», explique Sarina Lalla. «On courait six heures par jour, j’en avais mal aux mollets!» raconte la finissante. Le groupe qui étudiait les singes devait se fier aux sons pour les repérer. Pour Sarina, ce voyage s’est avéré inestimable du point de vue académique, notamment. «Je n’avais jamais eu la chance d’appliquer l’écologie dans la vie réelle», dit-elle.

«J’étais tannée des laboratoires. Je voulais expérimenter quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant.» – Sarina Lalla, étudiante finissante en sciences de la nature au Cégep Gérald-Godin

 

L’aventure s’est également avérée des plus formatrices sur le plan personnel. «J’ai gagné en indépendance: je n’avais jamais voyagé sans mes parents! J’ai aussi formé des amitiés extraordinaires», dit l’étudiante. Le groupe dont elle faisait partie a également eu la chance d’explorer le Costa Rica pendant une semaine. De ce voyage, elle retient la sérénité de la culture costaricaine: «Leur slogan est “La vie est pure”, et c’est quelque chose qui se ressentait dans la culture ambiante», relate Sarina Lalla.

Dans ses bagages, elle ramène donc des rapports de recherche, mais surtout une expérience inestimable.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!