Métro Un bon joueur d’équipe, c’est aussi quelqu’un qui est capable de faire preuve de reconnaissance envers ses collègues.

Certaines attitudes peuvent être particulièrement profitables au travail et nous aider à gravir les échelons. Stéphanie Milot, conférencière et auteure, se spécialise dans les comportements à adopter en milieu de travail et nous révèle les cinq attitudes qui, selon elle, font toute la différence!

L’engagement
Selon Mme Milot, «pour un employé, être impliqué dans la compagnie, c’est une attitude gagnante! L’engagement, c’est avoir son travail à cœur, se donner à 100% et non pas travailler parce qu’il faut gagner sa vie».

Pour elle, l’engagement va de pair avec l’appartenance. «Plus un employé sent qu’il fait partie intégrante de la compagnie et qu’il en est fier, plus il s’impliquera dans ce qu’il fait.» Les employés qui ont à cœur le bon fonctionnement de l’entreprise comptent souvent parmi les employés les plus appréciés.

L’attitude
Dans le monde du travail, on dit souvent: «On engage les gens pour leurs aptitudes, mais on les congédie pour leur attitude.» Pour Mme Milot, cette phrase est vraiment révélatrice. Avoir une attitude positive favorise la bonne entente au sein de l’équipe, mais contribue aussi à créer une atmosphère de travail agréable.

Comme elle l’explique, «pour un employeur, lorsqu’un employé a une bonne attitude, ça peut compenser quelques lacunes du côté des aptitudes, car une habileté, ça s’apprend et ça se développe, alors qu’une attitude, c’est souvent bien difficile à changer!»

Le travail d’équipe
De nombreux emplois nécessitent un bon travail d’équipe entre les employés. Pour Mme Milot, «le travail d’équipe, c’est être ouvert d’esprit, écouter les idées des autres et être capable de reconnaître qu’ils ont eu une meilleure idée que nous».

Un bon joueur d’équipe, c’est aussi quelqu’un qui est capable de faire preuve de reconnaissance envers ses collègues, qui n’a pas peur de souligner leurs bons coups et de les féliciter pour les tâches qu’ils accomplissent. Un geste si simple favorise à coup sûr les relations de travail!

La responsabilisation
Selon Mme Milot, il est important pour les employeurs que les employés soient capables de se responsabiliser. «Il s’agit à la fois de prendre ses responsabilités et de ne pas rejeter le blâme sur les autres lorsqu’on n’a pas livré la marchandise!» À son avis, il faut assumer le travail qu’on a fait et éviter de jouer à la victime. Il faut aussi être capable de se regarder pour tenter de s’améliorer. C’est, selon elle, la clé du succès.

Le plaisir
«Les employés les plus performants, qui ont la meilleure attitude au travail et la plus grande capacité à travailler en équipe, ce sont bien souvent des gens qui aiment ce qu’ils font.» Selon la conférencière, il est essentiel de trouver du plaisir dans son travail, sinon, impossible de vraiment s’impliquer et de se surpasser. On doit donc trouver des sources d’agrément, même dans les tâches les plus quotidiennes, d’autant plus que le plaisir se propage bien souvent aux autres membres de l’équipe!

Bref, ces attitudes généralement à la portée de tous peuvent faire une différence quand il est temps, pour le patron, de choisir qui obtiendra la prochaine promotion…

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!