Métro L’étude How Being Busy Overcomes Procrastination and Enhances Productivity démontre que dans certaines circonstances, le fait d’être plus occupé réduit la procrastination.

Prendre deux semaines pour faire un travail qui aurait pu être effectué en deux heures. Voilà qui illustre concrètement la loi de Parkinson, qui n’a rien à voir avec la maladie du même nom. Comment faire mentir cette loi et accomplir son travail dans un délai réaliste?

Développée par Cyril Northcote Parkinson, la loi qui dit que «tout travail finit par occuper le temps qui lui est imparti» est née de l’observation qu’il a faite du travail dans les administrations britanniques, plus précisément chez les fonctionnaires. Voici quelques trucs faciles pour que votre travail ne s’étire pas à l’infini.

Évaluer le temps requis
Pour savoir à quel point on procrastine dans l’exécution d’une tâche, encore faut-il évaluer le temps nécessaire pour l’effectuer. Même si ce n’est pas une science exacte, le seul fait d’établir «approximativement» le temps qu’un travail exige peut nous donner une idée du moment où on peut l’accomplir.

Si vous êtes gestionnaire, vous devez détenir une bonne connaissance du terrain pour savoir combien de temps une tâche doit prendre pour être réalisée, selon les ressources disponibles. Plus vous donnez de temps à un employé pour accomplir une tâche, plus il mettra du temps pour la faire si le délai a été mal estimé.

Se fixer une plage horaire
On ne le dira jamais assez, l’organisation permet de mieux planifier son temps. Une fois que le temps approximatif nécessaire pour accomplir un travail a été évalué… eh bien, n’attendez plus et indiquez-le clairement à votre agenda. Vous constaterez que votre premier réflexe ne sera pas de bloquer une plage horaire la journée de la remise alors que vous aviez un mois pour faire le travail…

À l’attaque!
Bien souvent, on remet le travail à plus tard parce qu’on ne sait pas par où commencer. Comme il faut commencer quelque part, le mieux est de prendre quelques minutes pour diviser le travail en petits blocs, de façon à se donner de plus courts objectifs, et d’éviter ainsi de se laisser décourager par l’ampleur de la tâche.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!