Yves Provencher\Métro Amélie Fahey fait du bénévolat à la Clinique juridique du Mile-End depuis janvier 2014.

Une fois par mois, Métro propose, en collaboration avec le Conseil jeunesse de Montréal, des portraits de jeunes inspirants.

En plus de ses activités professionnelles d’avocate chez Devimco Immobilier, Amélie Fahey, 28 ans, offre de son temps à la Clinique juridique du Mile-End depuis janvier 2014.

En quoi consiste votre implication à la Clinique juridique du Mile-End?
Je m’implique à titre d’avocate bénévole auprès de la Clinique, qui a pour mission principale de rendre la justice plus accessible aux citoyens ne pouvant s’offrir les services d’un avocat et ne pouvant se qualifier à l’aide juridique. Dans ce cadre, moi et d’autres avocats bénévoles sommes appelés à offrir un soutien, fournir de l’information juridique et les outils nécessaires à ces citoyens, afin qu’ils aient les connaissances requises pour mieux faire valoir leurs droits. Les avocats bénévoles encadrent et supervisent également les étudiants en droit qui, parallèlement à leurs études, offrent leur temps aux citoyens se présentant à la Clinique.

Comment intervenez-vous auprès de ceux qui sollicitent vos services?
Lorsque les gens se présentent à la Clinique, ils rencontrent d’abord les étudiants pour présenter le problème qui les occupe. Ces étudiants doivent déterminer quelle branche du droit est concernée et préciser les besoins exprimés ou non par le citoyen. Une fois ce premier travail effectué, les dossiers sont confiés aux avocats bénévoles. Nous prenons alors connaissance de la situation et faisons une recherche du droit applicable aux circonstances. Lorsque la recherche est complétée, nous orientons le citoyen vers les ressources pouvant l’aider. Nous l’informons de ses droits pour mieux l’outiller face à son problème.

Pourquoi vous impliquez-vous?
Il est important pour moi de sentir que je prends part aux changements positifs de ma communauté. La mission de la Clinique en est une qui m’est chère. Elle me permet de mettre à profit mes connaissances juridiques auprès de citoyens qui, sans le soutien des employés et des bénévoles de la Clinique, peuvent se sentir vulnérables ou dépourvus devant un système judiciaire imposant.

Qu’est-ce que cette expérience de bénévolat vous apporte?
C’est une expérience très enrichissante tant sur le plan professionnel que personnel. M’impliquer dans divers organismes en plus de travailler comme avocate m’oblige à faire une gestion de mon temps des plus optimales. Évidemment, sentir que l’on peut parfois faire une différence dans la vie de quelqu’un est un sentiment très réconfortant. Aussi, œuvrer à la Clinique juridique du Mile-End me permet de côtoyer des gens, comme Christine Paquin, la directrice générale, qui sont très engagés dans leur milieu et qui sont extrêmement généreux de leur personne. C’est vraiment inspirant et motivant pour un jeune professionnel et assurément un très bon modèle à suivre.

Questions en rafale
Trois œuvres qui vous ont marquée? Le Petit Prince, Dead Poets Society et Crash.

Le voyage que vous rêvez de faire? Bali, en Indonésie. Les plages font rêver et la plongée y est magnifique.

Décrivez en trois mots ce que représente Montréal pour vous? Ouverture, plaisir et culture.

Ce que vous écoutez présentement dans votre iPod? Cet été, Kygo était sur repeat.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!