Certaines femmes souffrent de crampes menstruelles très douloureuses, qui peuvent les empêcher de se concentrer et de travailler à leur pleine capacité. C’est pourquoi des compagnies veulent leur offrir des congés payés qui leur permettraient de rester à la maison les jours où leurs règles sont particulièrement pénibles, sans pour autant piger dans leur banque de congés de maladie.

Plusieurs compagnies chinoises ont déjà pris l’initiative d’offrir des congés payés à leurs employées lorsque celles-ci souffrent de crampes menstruelles, à la condition d’avoir un billet du médecin. Quelques pays asiatiques, dont la Corée du Sud, Taïwan, l’Indonésie et le Japon, ont aussi adopté cette pratique.

Une compagnie anglaise, basée à Bristol, veut aussi offrir cette possibilité à ses employées, ce qui serait une première en Angleterre. Bex Baxter, directrice chez «Coexist», entreprise où la majorité des travailleurs sont des femmes, veut briser le tabou entourant les crampes menstruelles.

En 2007, Nike a même intégré la politique des congés, payés menstruels à ses avantages pour employés.

Malgré tout, il a été remarqué dans les pays asiatiques que les femmes ne prennent pas ces congés, qui leur sont pourtant accordés, car elles ont peur de prendre du retard dans leur travail.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!